8

Critique de La Tétralogie du Monstre

par DemiCercle le mar. 24 mars 2015

Rédiger une critique
Qu'est ce que ça vaut cette série du "très célèbre" Enki Bilal. Car l'auteur est vraiment devenu célèbre, il est reconnu comme artiste, comme peintre et ses originaux font l'objet de vernissages et se vendent à très bon prix.
Et ce n'est pas une qualité ! Car Bilal pratique, à l'image des artistes qu'il semble critiquer dans sa tétralogie, pratique avec assiduité la br**lette intellectuelle. C'est à dire que ses scénarios sont volontairement compliqués, pas complexes car ils n'ont pas de réelle consistance. Et à plusieurs reprises surréalistes.
Alors le surréalisme ne me pose pas de soucis, j'ai d'ailleurs plutôt bien ris lors de la lecture du dernier tome (car Bilal fait aussi de l'humour, c'est bien :D ), mais parfois il me fallait bien attendre 30 pages (sur 60 rappelons le) pour enfin comprendre quelque chose ... Et ça ne peux pas être acceptable lorsqu'un volume coute 15€!

Cela dit Bilal est reconnu comme peintre, et c'est vrai qu'il dessin super bien le saligaud ! Enfin, il peint plus qu'il ne dessine, par conséquent ses planches sont des peintures agrémentés de cases textuelles (c'est ainsi qu'il travaille). Et force est de constater que ça rend super bien ! Chaque case est une nouvelle découverte graphique ! Il y a un côté organique, plein de relief et de couleurs (et en même temps avec une certaine froideur) très bien dosées !! Le côté "pastelles" et peint de ses planche leur donne un aspect tout à fait unique et qui justifie l'achat et la lecture de cette série !

De plus, l'univers de SF est particulièrement intéressant, graphiquement ou non d'ailleurs, du bon cyberpunk comme on en fait plus, ayant inspiré Blade runner par exemple (Bilal, pas cette série) et s'inspirant elle même d'auteurs comme K.Dick ! De la bonne SF dystopique mais pas vraiment, car bien que les extrémistes religieux soit en plein boom dans cette BD, que la calotte glacière fond à vue d’œil, que les artistes tuent des gens et appellent ça de l'art ... Et bien au final les gens vivent dans ce monde ^^. Ce n'est pas une dystopie au sens ou aucun pouvoir totalitaire n'exerce son emprise maléfique sur une zone, par contre c'est un univers ou il ne fait pas bon vivre ! Et Bilal le retranscrit parfaitement en utilisant une palette de couleurs très froides et un trait très irrégulier (mais très maitrisé), sans oublier un véritable soucis du détail (graphique) !


Vraiment, si vous êtes capable de vous passer de scénario cohérent, cette œuvre est une beauté ! Et justifie par son seul aspect visuel son acquisition ! Il est vrais qu'a 15€le volume, pour 4 tomes, cela fait cher le tableau, et c'est totalement vrais, il ne faut pas se faire d'illusion là dessus.
Mais si vous aimez la SF et le cyberpunk, dites vous que vous achetez une série de 4 artbook absolument sublimes (pour peu qu'on accroche au style, allez donc feuilleter à la fnac un tome du cycle, sachant que Bilal change de style à chaque cycle) avec en bonus du texte qui lie le tout :D !

Personnellement, ça me va !

En bref

8
DemiCercle Suivre DemiCercle Toutes ses critiques (131)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de La Tétralogie du Monstre
Boutique en ligne
27,00€
Boutique en ligne
27,00€
Boutique en ligne
27,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)