8

Critique de In the Clothes Named Fat

par Skeet le jeu. 1 janv. 1970 Staff

Rédiger une critique
Encore une nouvelle série de la collection MADE IN de KANA.

Comme dans tous les mangas de cette collection, KANA veut nous montrer un autre visage du manga…un visage plus adulte avec des histoires abordant des sujets sérieux.



In the clothes named fat ne déroge pas à la règle.

Moyoco Anno nous raconte sans concession le quotidien d’une femme ronde et le tout d’une manière très réaliste.



L’héroïne de ce manga a pourtant un travail et un copain, donc une vie qui parait normale.

Mais son apparence physique ne manque pas de faire parler ses collègues de travail ce qui n’arrange pas les choses.



On assiste à la descente aux enfers d’une jeune femme qui croit que la maigreur va lui effacer tous ses problèmes comme par magie…ce qui est une erreur !

L’auteur aborde la psychologie du personnage de manière poussée et on a vraiment de la peine pour cette fille qui s’autodétruit.



On a souvent vu ce genre de choses dans des reportages mais malgrè cela, on ne peut pas rester indifférent sachant que la boulimie est un grave problème de société.



En lisant ces lignes vous devez penser que ce manga va être triste et déprimant. Et bien non car l’auteur a su intégrer de l’humour à petites doses et a surtout su ne pas tomber dans le mélodrame.



Au final on obtient un one shot vraiment unique et touchant de part son sujet.

Un manga qui fait réfléchir à la définition du bonheur et à l’importance que peut avoir l’image que les autres nous renvoient de nous-même.

Je conseille donc vivement ce manga aux adultes qui souhaitent un peu régléchir et aux personnes qui pensent que le manga se résume à des séries pour enfants.

En bref

8
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (628)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de In the Clothes Named Fat
Boutique en ligne
3,93€
Boutique en ligne
3,93€
Boutique en ligne
3,93€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)