7

Critique de Le Promeneur

par ivan isaak le mer. 28 oct. 2009 Staff

Rédiger une critique
« Le promeneur », titre de Jirô Taniguchi de 80 pages en format BD, est un titre un peu à part puisqu’il ne possède pas de trame générale. On y suit les différentes « promenades » d’un salaryman quadragénaire.

Ce titre nous propose donc 8 « promenades », d’une dizaine de pages chacune. Se laissant porter par ses pensées et ses pas, notre héros va (re)découvrir les quartiers autour de son lieu de travail, sa maison ou les lieux qu’il fréquente habituellement. Il en retirera de longues réflexions sur l’évolution du paysage urbain, ayant tendance à remplacer les quartiers populaires qui séduisent par leur originalité et leurs commerces par de grands gratte-ciels impersonnels, sur l’orientation donnée à sa propre vie et celles de ces anciens camarades et la comparaison avec la situation actuelle, ainsi que tout un tas de petites pensées que les petits commerces indépendants ou les ruelles lui procurent. Taniguchi nous invite ainsi à réfléchir un peu plus sur l’évolution du monde qui nous entoure et aussi à faire, comme son héros, de petites promenades dans nos quartiers, qui regorgent de coins sympathiques parfois injustement méconnus.

Dans une interview en fin de volume (comme pour « La montagne magique » du même auteur), Jirô Taniguchi considère la marche comme une liberté. Selon lui, « la promenade ouvre à de nouvelles sensations, de nouveaux sentiments ». A la lecture de ce titre, nous ne sommes pas loin d’en penser de même. Et nous prend alors l’envie d’aller nous promener…

En bref

7
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1018)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Laissez un commentaire