6

Critique de La femme insecte

par Skeet le dim. 29 nov. 2009 Staff

Rédiger une critique
C'est en voyant arriver encore de nouveaux titres d'Osamu TEZUKA qu'on se rend compte du nombre d'œuvres écrites par celui-ci.

Bien que TEZUKA se soit beaucoup illustré dans les mangas destinés à un public relativement jeune, il a aussi écrit des histoires destinées à un public adulte, et c'est le cas pour la femme insecte.

Derrière ce titre étrange ne se cache en fait rien de surnaturel puisqu'on est ici dans la métaphore.
Le personnage principal est une jeune femme qui ne vit qu'à travers le talent des autres. Elle s'est donc naturellement illustrée en tant qu'écrivain à succès, designer ou encore comédienne.

Le femme insecte est un seinen et cela s'explique par de la nudité, de la violence ou encore une histoire qui est une critique de la société japonaise et du capitalisme...sujet qui ne va forcément pas intéresser la majorité des jeunes.
Cependant, ce n'est pas pour autant que cela va convaincre systématiquement les adultes...

Bien qu'il se passe énormément de choses comme dans la plupart des TEZUKA, la lecture n'en est pas pour autant fluide.
L'auteur nous donne un certain nombre d'informations sur la politique du Japon et l'état d'esprit des hommes d'affaire et on sent qu'il veut critiquer ce système. Malheureusement, cela reste relativement superficiel et du coup, on navigue entre l'aventure et cette pseudo critique du capitalisme sans vraiment savoir où l'auteur veut en venir.
Au final, l'œuvre n'excelle dans aucun des deux genres et on se contente de suivre les agissements plus qu'étranges de notre héroïne sans réellement connaître sa motivation profonde.

Même si La femme insecte reste une lecture plaisante sur certains points grâce à son dynamisme, elle ne fait pas partie des titres indispensables de l'auteur.
Le filon TEZUKA n'est pas encore prêt de s'épuiser, on le sait, mais il faudrait peut-être donner leur chance à des œuvres majeures d'autres auteurs au lieu ressortir des histoires moyennes d'auteurs cultes.
Dans le genre on préfèrera Gringo qui, même s'il n'a jamais été achevé, est une œuvre plus aboutie et prenante.

En bref

6
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (628)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de La femme insecte
Boutique en ligne
54,73€
Boutique en ligne
54,73€
Boutique en ligne
54,73€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)