6

Critique de Venus ni Arazu

par opaline le jeu. 29 déc. 2011 Staff

Rédiger une critique
Panini nous offre une nouvelle série de l'auteure déjantée Yuki Yoshihara. C'est donc sans bouder notre plaisir que l'on entame cette série en deux tomes. L'auteure nous a habitué à beaucoup d'humour et de scènes coquines dans ces précédents titres, on peut dire que c'est un peu sa marque de fabrique. Il y a toujours le même cocktail habituel : des personnages déjantés et un brin pervers, des mises en situations extravagantes et surtout beaucoup de légèreté! Des titres de détente pure, sans prise de tête en somme. Attention toutefois, on retrouve bien souvent un contenu s'adressant à un public mature au vu des nombreuses scènes érotiques disséminées dans ces titres. Ici, on ne retrouve pas son côté excessif habituel et l'histoire s'oriente plus vers la romance. Pourtant, la série s'adresse tout de même à un public averti, mention absente du premier volume, mais présente sur le second (Un oubli de l'éditeur?). L'humour est aussi présent mais reste plus en retrait et du coup, on se retrouve un peu perturbé par ce sentiment de retenu qui se dégage du titre. Le héros « maître Chûjo» est attachant et on prend plaisir à découvrir les différentes facettes de sa personnalité pour le moins complexe. L'héroïne, Yoshiko, quant à elle, reste plus « normale » et manque de charisme. Elle subit les événements et de ce fait donne un côté plus sage à l'histoire. On perd donc en second degré et on gagne en sérieux, un choix de l'auteure que l'on peut trouver décevant. Malgré tout, même si l'on n'est pas en face du meilleur titre de Yoshikawa, on prend quand même beaucoup de plaisir à sa lecture et on est heureux de retrouver le style de la mangaka. Les histoires courtes présentes en fin de chaque tome sont de qualités mais reste aussi plus dans la douceur et dans la romance. Au final, la façon de faire de l'auteure a peut-être évoluée et s'oriente vers un côté plus pondéré et romantique. C'est un peu dommage car le piquant de ces précédentes œuvres changeaient un peu le paysage du josei. On reconnaît bien le graphisme de l'auteure tout en rondeur et en volupté qui se prête bien à la sensualité ambiante. Par conséquent, même si l'ambiance légère et désopilante n'est pas forcément au rendez-vous, le titre reste tout de même agréable et fait passer un moment de lecture sympathique. Les fans de l'auteure pourraient être déçues du changement de style de l'auteure. Pourtant, on ne boude pas notre plaisir et espérons que la sortie de ce titre-ci permettra à d'autres titres de Yoshihara de sortir dans nos contrées.

En bref

6
opaline Suivre opaline Toutes ses critiques (800)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
6,42€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)