8

Critique de Golden Kamui #7

par Shinobinoir le dim. 3 sept. 2017

Rédiger une critique
Malgré des critiques assez dures sur les derniers tomes parus, je ne peux qu'être ravi malgré tout, d'avoir fait le choix d'investir mon temps dans cette série originale.
Cette idée d'un scénario autour du peuple caché du Japon, les Aïnous, est réellement novateur et convaincant. En apprendre plus sur un peuple autochtone d'Hokkaido est un plaisir à lire. On ressent le caractère sérieux des recherches de l'auteur pour cette culture (les références sont citées en fin de tome).
Traditions - coutumes, rites, pensées, ainsi que le côté sauvage (après le ragout de cervelles d'écureuils, vous reprendrez bien de la tête de loutre bouillie?!...) permet de (res)sentir le lien de l'Homme avec la Nature, d'un point vue riche (j'ajouterais, comme il aurait dû continuer à l'être...).

Nous avons donc une chasse au trésor peu commune, assez sombre( mais avec de l'humour bien dosé) menée par un héros cinglé et charismatique, une héroïne attachante, jeune mais d'une maturité exemplaire (quoique son innocence prête souvent à sourire), mais surtout d'une aide incontestable dans ce milieu hostile.
Bien entendu, l'auteur ne nous laisse pas en reste quant aux péripéties, puisque les camps opposants sont tout aussi tenaces, regroupant des personnages non moins intéressants en terme de personnalité (la pugnacité d'Hijikata Toshizô? n'a pas pris une ride!!)

Il est vrai que la richesse en personnages n'est pas non plus à critiquer, on s'y perd d'ailleurs parfois et un retour en arrière permet de se rafraîchir les idées. Heureusement, à partir du 6ème tome, nous avons(enfin) une fiche des différents personnages rencontrés jusqu'ici.

D'aucuns diraient que le scénario est tiré en longueur, mais garder le suspens est une autre façon de voir les choses....Personnellement, les tomes sont assez conséquents et une fois à la fin, je m'étonne d'y être, même si l'intensité n'est pas similaire pour chaque tome (est-ce un souci?).
C'est donc pour ma part, actuellement bien construit, et j'espère que cette série durera, étant attaché à certains personnages.

Niveau dessin, certains personnages sont assez classiques (Shiraishi pour ne pas le citer) mais dans l'ensemble c'est assez plaisant, notamment la richesse des décors...



Dans ce tome 7 nos héros Sugimoto et Ashirpa continuent d'explorer la piste des peaux tatouées tout en ayant l'idée de rencontrer ce fameux "Sans-visage", à l'origine de cette "quête". L'idée d'ailleurs, que ce dernier soit le père d'Ashirpa, annoncée par le nouveau venu Kiroranke (bien qu'on pouvait déjà soupçonner l'idée par l'intérêt certain d'Hijikata pour Ashirpa lors d'une rencontre antérieure) permet d'aborder la suite de manière palpitante.
Pour en revenir à ce tome, même s'il est plaisant à lire, la trame principale n'évolue pas vraiment: nos héros se retrouvent embarqués dans une "quête annexe" décidée par Ashirpa, qui mènera malgré tout, à sa conclusion (en outre assez risible!!), à l'obtention d'une peau....


En bref

8
Shinobinoir Suivre Shinobinoir Toutes ses critiques (7)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Golden Kamui
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)