8

Critique de Miyamoto Musashi

par Skeet le ven. 3 oct. 2008 Staff

Rédiger une critique
Miyamoto Musashi est la dernière série en date dans le jeune label Sensei de Kana.
Après l'excellent Lady Snowblood, voici donc une autre série qui a pour sujet principal l'art du sabre.

Tout d'abord, il faut savoir qu'au Japon, Miyamoto Musashi est un des samurai les plus célèbres.
C'est Eiji Yoshikawa qui a fait connaître ce fameux personnage sous forme de romans : la pierre et le sabre et la parfaite lumière.

Pour ma part, je n'ai pas lu l'œuvre de Mr YOSHIKAWA et c'est donc sans à priori que j'ai entamé cette lecture.
Autant le dire de suite : je suis friand des récits se déroulant dans le Japon féodal et je n'ai pas été déçu.

Cet unique tome relate la vie mouvementée de Miyamoto Musashi qui arpente les routes du Japon et au départ, son seul but sera de se faire une réputation en tant qu'expert en sabre.
L'immersion est totale, le rythme soutenu et on ne s'ennuie pas une seconde dans ce one shot.
L'atmosphère est globalement sombre et autant vous dire que l'humour n'a pas vraiment sa place...et au final ce n'est pas plus mal.
Même si le tout fait près de 500 pages, on dévore ce tome sans s'en rendre compte.

De mon point de vue, il y a tout de même un hic dans cette oeuvre : le graphisme.
Je trouve que les traits ronds et poupons des personnages jure avec l'ambiance et les décors.
Ce qui est étrange, c'est que même en voyant les têtes souvent risibles des méchants, cela n'ajoute pas d'humour au scénario.
Les personnages principaux sont pourtant dessinés de manière sérieuse...étrange !

Malgré ce petit point noir (à mon goût), Miyamoto Musashi reste pour moi un manga à posséder pour tout amateur du Japon féodal et du sabre en général.
On en redemande !

En bref

8
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (627)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Miyamoto Musashi
Boutique en ligne
12,70€
Boutique en ligne
12,70€
Boutique en ligne
12,70€
Boutique en ligne
12,70€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)