8

Critique de Initial D #1

par Skeet le lun. 3 août 2009 Staff

Rédiger une critique
Voilà un manga qui transpire la testostérone il faut bien l'avouer !
Initial D c'est tout simplement le Fast and Furious du manga.
Cette série est un véritable phénomène au Japon puisque la série en est à son 39ème tome déjà.

La première chose qui choque quand on ouvre les manga c'est le dessin. Même si la série date de 1995 et que depuis nous avons été habitués à d'autres styles de dessins, il est clair que le premier contact visuel avec Initial D peut dérouter.
Les visages des personnages sont presque caricaturaux et les décors très simplistes puisque la plupart du manga se déroule de nuit.
Seules les voitures ont bénéficié d'un traitement particulier puisqu'elles représentent des modèles ayant vraiment existé.

Mais étrangement, après avoir lu les premières pages, on oublie totalement ce point noir et on plonge dans le manga sans retenue.
L'effet de vitesse est très bien rendu et on dévore les pages aussi vite que les voitures présentes dans le manga avalent les kilomètres.

Comme dans tous les mangas de sport, Initial D essaie de nous passionner en décrivant les scènes de la manière la plus réaliste possible et surtout en jouant sur notre éventuel esprit de compétition.
Si vous n'aimez pas les mangas sur le sport, passez votre chemin tout de suite !
En effet ici il n'y a pas beaucoup de place pour autre chose que a course même si l'auteur a amorcé une relation entre deux personnages.
Et puis si ça vous est déjà arrivé de provoquer quelqu'un à un feu rouge vous allez vous reconnaître :D

Par contre, si vous aimez le côté compétition et dépassement de soi, vous ne serez pas déçu pas ce premier tome d'Initial D.
Tout le long, la pression monte et arrivé à la fin du tome on ne peut pas s'empêcher de lire le suivant car l'auteur a su habilement ne pas trop nous en montrer.
Certes le scénario n'a rien de vraiment original mais il est assez bien fait pour que le tout prenne.

Le sujet des courses automobiles n'a pas beaucoup été représenté dans les mangas qui sont sortis chez nous ces dernières années et c'est donc avec joie que nous accueillons Initial D.
De plus, le côté Street racing donne un aspect bad boy à la Fast and Furious et ajoute du piment : braver l'interdit est leur quotidien.

Au final ce premier tome d'Initial D a totalement rempli sa mission : il se lit très vite, est très dynamique et nous donne une irrépressible envie de lire la suite à partir du moment où l'on arrive à se plonger dans l'histoire.
Un très bon divertissement.
Par contre, faut-il être un homme pour apprécier cette série ? Cela doit beaucoup jouer en effet !

En bref

8
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (627)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Initial D
10
Initial D

Initial D

Lire la critique de Initial D

9
Initial D

Initial D

Lire la critique de Initial D

Boutique en ligne
6,89€
Boutique en ligne
6,89€
Boutique en ligne
6,89€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)