7

Critique de Initial D #2

par Skeet le lun. 3 août 2009 Staff

Rédiger une critique
Après un premier tome où le suspense a atteint son comble, on découvre enfin la suite des évènements.
Tout le monde découvre avec stupeur qui se trouve dans la fameuse 86 et les premiers surpris sont les proches de Takumi !

Pas de répit dans ce tome 2 puisqu'on enchaîne directement sur un duel palpitant.
Takumi ne manquera pas de surprendre ses amis grâce à sa décontraction et son apparent détachement...

Ce tome sert surtout à nous montrer comment Takumi va peu à peu prendre du plaisir à conduire car jusqu'à présent pour lui conduire est synonyme de travail.
Son père va mine de rien le pousser à relever les défis qui lui sont lancés et il ne va pas le regretter.

A côté de cela, l'auteur développe un peu la relation naissante entre Takumi et Natsuki.
Par contre, sa relation avec son "Papa" reste mystérieuse et on peut penser que ceci refera surface en temps voulu...mais tout ceci paraît un peu glauque.

Par contre, pour en revenir aux dessins, on a du mal à trouver Nastuki "sexy" même si Takumi le dit. Dessiner les femmes n'est pas la spécialité de l'auteur malheureusement.
Espérons que sa façon de dessiner les visages et les corps va un peu se bonifier avec le temps.

Ce volume 2 se dévore aussi vite que le premier et embraye encore sur un autre défis qui paraît un peu plus corsé vu le concurrent et surtout sa puissante voiture.
Initial D continue donc sur sa lancée sans trop faiblir pour le moment mais bizarrement le volume semble un poil moins intense que le premier où l'auteur avait fait monter la pression d'une manière très habile.
En tout cas pour le moment vous pouvez foncer !

En bref

7
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (627)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Initial D
10
Initial D

Initial D

Lire la critique de Initial D

9
Initial D

Initial D

Lire la critique de Initial D

Boutique en ligne
6,89€
Boutique en ligne
6,89€
Boutique en ligne
6,89€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)