8

Critique de Ushijima #11

par ivan isaak le dim. 13 sept. 2009 Staff

Rédiger une critique
Itabashi se retrouve à accumuler les dettes. Et lorsque Ushijima vient réclamer son argent, c’est à Kobori de payer… Nos deux salarymen semblent désormais embarqués dans une descente aux enfers inéluctable.

Itabashi touche de plus en plus le fond. Tentant de profiter au maximum de la gentillesse de Kobori, ami d’enfance et collègue, le peu d’argent qu’il réussit à récupérer part dans des dépenses inconsidérées (courses, pachinko, filles…). Devant les dettes qu’il accumule, Ushijima lui propose des solutions permettant de gagner facilement de l’argent. Bien peu légales, ces recettes miracles seront comme d’habitude le moyen pour le yamikin de se remplir les poches… Alors que sa femme fait son retour, Kobori a de plus en plus de difficultés à allier son travail où il multiplie les bourdes et sa vie de famille. Et comme Itabashi a décidé que s’il plongerait, ce serait avec Kobori, la situation ne semble pas prête de s’améliorer…

La descente aux enfers continue. Alors que Itabashi y va de lui-même, Kobori va se retrouver entrainé malgré lui. Et cela permet à Shôhei Manabe de pointer du doigt les difficultés rencontrées par ces salarymen, obligés de multiplier les heures supplémentaires et de laisser de côté leur vie privée. Le ressentiment de Itabashi envers les freeters montre également le peu de considération de la société japonaise envers certaines catégories de travailleurs. Le ton volontairement distant du récit renforce l’impression inéluctable de la situation. Ushijima apparait alors comme une bouée de secours pour ces salariés surendettés, bien que la réalité soit tout autre…

En réussissant à donner au lecteur un sentiment d’impuissance devant le destin des protagonistes du récit, Shôhei Manabe captive. Quelque chose manque néanmoins pour faire de Ushijima un excellent titre. Mais il demeure très bon. Le premier tome est actuellement proposé par Kana au prix de 3.99 €. Une bonne occasion pour commencer une série qui vaut assurément le coup d'être lue.

En bref

8
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1018)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Ushijima
7
Ushijima

Ushijima

Lire la critique de Ushijima

Boutique en ligne
7,00€
Boutique en ligne
7,00€
Boutique en ligne
7,00€
Boutique en ligne
7,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)