6

Critique de Blazer Drive #1

par Skeet le jeu. 11 mars 2010 Staff

Rédiger une critique
Après Satan 666 Seishi KISHIMOTO revient chez nous avec un tout nouveau Shônen sorti au Japon il y a moins de deux ans.

Blazer Drive nous propulse dans un futur où une nouvelle source d’énergie propre a été inventée. Cette énergie est déployée grâce à des Mystickers qui sont tout simplement des stickers que l'on colle sur des objets normalement.
Bien évidemment, comme toute découverte, elle va être utilisée à mauvais escient par certaines personnes qui ont soif de puissance.

L’avantage avec Seishi KISHIMOTO c’est qu’il n’aime pas forcément les introductions longues ce qui fait que dans ce premier tome de Blazer Drive vous plonge directement dans l’action.
Vu comme une qualité par certains, d’autres y verront un défaut : la présentation des Mystickers est plus que sommaire et il faut un certain temps pour arriver à admettre l’existence de ces stickers sans trouver cela un poil risible.

Ceux qui ont déjà lu Satan 666 ne pourront pas passer à côté de la ressemblance évidente des scénarios des deux œuvres de l’auteur : les mystickers peuvent être comparés facilement aux O-parts.
Pour le moment la ressemblance s’arrête là et tant mieux.

Côté dessins, les progrès faits par l’auteur depuis le 1er tome de Satan 666 sont assez flagrants, ce qui est tout à son honneur.
Les cases présentant ce monde futuriste ainsi que le design des personnages sont plutôt réussis. L’auteur s’est notamment fait plaisir sur La chef de district…avis aux amateurs !

Même si Blazer Drive présente peu de temps mort dans ce premier tome, ce n’est pas pour autant que l’on sait comment le tout va se dérouler : est-ce que l’auteur va garder l’intrigue de fond mais en privilégiant les missions des Guardians ou alors au contraire est-ce que l’aventure et la quête vont prendre le dessus…mystère.

Difficile de se faire un avis tranché après la lecture de ce premier volume de Blazer Drive. On ne peut pas dire que le scénario déborde d’originalité mais on ne peut pas non plus dire que c’est du 100% déjà vu.
Pour le moment on demande donc à voir car rien ne révolutionne le genre dans ce tome…ce qui ne veut pas dire que ce Shônen sera mauvais !
Blazer Drive offre au final une lecture assez agréable et ponctuée de quelques scènes comiques plutôt efficaces. Cependant pour le moment cela manque un peu de mordant.

A noter que le volume paraît relativement court. De ce fait, nous avons droit à Trival, une sorte de One Shot sorti six mois avant Blazer Drive. Cette série aurait servi de « prototype » pour Blazer Drive.

En bref

Une entrée en matière assez réussie mais pour le moment le scénario manque de mordant et d'originalité pour se démarquer des autres Shônen et surtout de Satan 666, l'autre série de l'auteur. La suite nous en dira plus !

6
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (627)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Blazer Drive
Boutique en ligne
6,60€
Boutique en ligne
6,60€
Boutique en ligne
6,60€
Boutique en ligne
6,60€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)