8

Critique de 7 milliards d'aiguilles #1

par ivan isaak le jeu. 11 mars 2010 Staff

Rédiger une critique
Après Broken Blade, 7 milliards d’aiguilles est la seconde nouveauté de 2010 pour Doki-Doki. Ce titre, dont le synopsis rappelle l’indispensable Parasite de Hitoshi Iwaaki (disponible chez Glénat), est terminé en 4 tomes et nous narre la « rencontre » entre la solitaire Hikaru et un extraterrestre… Hikaru, casque perpétuellement collé aux oreilles, vit chez son oncle et sa tante depuis la mort de ses parents. Lors d’un voyage scolaire, la jeune fille se retrouve face à une étrange sphère venue du ciel et est littéralement désintégrée… Quelques jours plus tard, elle reprend connaissance en classe et se rend rapidement compte qu’elle est « habitée ». En effet, une entité nommée « Exaether » a infiltré son corps. Son but : trouver le Maelström, un fléau qui serait notamment responsable de la disparition des dinosaures et qui se trouverait parmi les 7 milliards d’humain que compte la planète… Nobuaki Tadano démarre sa série sur les chapeaux de roues. Dans 7 milliards d’aiguilles, pas de round d’observation. Le lecteur est immédiatement mit au cœur de l’action et les personnages et autres enjeux lui sont rapidement présentés. L’auteur fait en plus un choix pour le moins surprenant mais qui se révèle redoutablement efficace : alors que la « chasse » aurait pu durer plusieurs tomes entiers, nous apprenons très vite l’identité du Maelström. Le gros point noir de ce choix et que la fin de ce premier tome nous laisse sans voix : comment l’auteur va-t-il poursuivre son récit ? La preview du second tome disponible se révèle particulièrement intrigante sur ce point. Côté personnage, pas de réelle originalité. Notre héroïne est marginale, totalement solitaire et rejette l’humanité en bloc… Sa « rencontre » avec Exaether lui ouvrira de nouveaux horizons. Côté dessin, le style est propre, clair et les quelques scènes « gores » sont très bien rendues. Sans le moindre temps mort, 7 milliards d’aiguilles se révèle être une excellente surprise. La nouvelle série courte de Doki-Doki emballe dès le premier tome et seule la fin de celui-ci peut laisser perplexe. Un excellent premier tome pour une série à suivre de près.

En bref

8
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de 7 milliards d'aiguilles
Boutique en ligne
5,11€
Boutique en ligne
5,11€
Boutique en ligne
5,11€
Boutique en ligne
5,11€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)