6

Critique de L'Oeil du Loup

par chris936 le ven. 13 août 2010 Staff

Rédiger une critique
Ce one-shot est apparemment le tout premier d'Iwahara Yûji, que nous connaissons déjà bien grâce à d'autres séries telles que Le Roi des ronces, Nekoten ou encore Le Monde de Misaki. Ce tome contient en fait 3 courtes histoires. La première est intitulée "Le Siècle du fer" et raconte l'histoire d'une jeune fille luttant activement contre le Ministre de la Défense qui aimerait s'approprier les inventions de la défunte mère de la fillette, ce qu'elle refuse catégoriquement car il s'en servirait pour faire la guerre et salirait ainsi le travail de sa mère. Cette histoire est la plus courte (30 pages) et la plus récente des 3. Elle n'est pas vraiment passionnante mais se laisse lire malgré tout. On pourrait notamment lui reprocher des scènes d'action trop peu claires et une conclusion assez moyenne. La seconde, "Le Serpent", se pose dans un contexte radicalement différent. Il s'agit cette fois d'une collégienne qui débarque dans un quartier dans lequel elle arrive facilement à s'intégrer. Mais cette fille a un animal de compagnie très particulier puisqu'il s'agit d'un serpent. Elle n'ose pas en parler à ses nouvelles amies qui seront très effrayées le jour où elles tomberont nez à nez avec le reptile... Il s'agit ici de l'histoire la plus ancienne du recueil (et ça se voit très fort du point de vue du graphisme). Elle est beaucoup plus calme et il ne se passe pas grand chose durant les 40 pages qui la composent. À nouveau, on reste à un niveau de qualité honorable, mais pas transcendant : l'histoire est tout de même assez nunuche et jure un peut avec ce à quoi l'auteur nous avait habitués jusqu'ici (... mais est-il correct de dire cela alors qu'il s'agit d'une de ses oeuvres les plus anciennes ?). Enfin, la 3ème et dernière histoire est celle qui a donné son nom à ce one-shot. Avant tout, une précision s'impose : l'illustration sur la couverture n'a pas le moindre rapport avec le contenu du manga ! Il n'est point question de loup et la fille qu'on y aperçoit n'apparaît même pas dans le récit. Les 100 dernières pages du tome sont consacrées à une histoire de type "comics" puisqu'il s'agit d'un homme qui joue au justicier la nuit depuis que sa femme a été tuée par une arme à feu au cours d'une prise d'otages. Depuis lors, il s'évertue à combattre les trafiquants d'armes qu'il déteste par dessus tout. C'est d'ailleurs à l'un d'entre eux qu'il tentera de dérober un énorme saphir : "l'Oeil du loup". Encore une fois, l'histoire est bien mais pas top, comme dirait l'autre. Les personnages manquent de charisme, les dessins sont parfois assez brouillons et on peut même reprocher le manque de crédibilité de l'histoire à certains moments. En dehors de ça, la lecture reste agréable, sans que ça aille plus loin. Une one-shot tout juste sympa et qui ne laissera pas un souvenir impérissable. Les fans de l'auteur se le procureront sans doute malgré tout, mais les autres feraient bien de passer leur chemin pour cette fois. Iwahara Yûji a fait bien mieux que ça depuis, et c'est en priorité vers ses séries plus récentes qu'il serait préférable de se tourner.

En bref

6
chris936 Suivre chris936 Toutes ses critiques (731)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
19,01€
Boutique en ligne
19,01€
Boutique en ligne
19,01€
Boutique en ligne
19,01€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)