9

Critique de Gintama #18

par ivan isaak le sam. 13 nov. 2010 Staff

Rédiger une critique
Gin et ses amis doivent affronter le shinsengumi afin de réussir à remporter la fameuse console Owee. Le score est de un partout avant la manche finale… Hijikata et Okita face à Gintoki et Kagura. La dernière épreuve les verra s’affronter à Dragon Hunter III, un RPG online. Un affrontement dantesque en perspective. Suivra un chapitre spécial sur les 3 ans de publication de la série, une Saint-Valentin un peu particulière, l’histoire d’un tueur à gages peureux, le procès de Hasegawa pour attentat à la pudeur et Kagura qui tentera de suivre un régime… Ce 18ème volume de Gintama commence donc par la fin de la partie sur la console de Bentendo, la Owee. La parodie de RPG de cette histoire est hilarante, avec des situations débiles qui se succèdent (comme l’utilisation du vieil homme comme arme). L’histoire la plus longue de ce tome sera celle consacrée au procès de Hasegawa, avec un lien avec la précédente. Les références à Heidi et Le chien des Flandres y sont également très drôles. Maitrisant totalement son récit, Hideaki Sorachi parvient à conclure des histoires en une vingtaine de pages tout comme à les faire durer sur plusieurs chapitres sans le moindre problème. L’humour très débile, que ce soit dans les situations ou les dialogues, peut évidemment rebuter. Mais pour peu que l’on adhère à ce genre d’humour, chaque tome est un réel plaisir à lire. A noter qui Gintama est ce genre de séries dont on peut lire seulement un chapitre par semaine sans le moindre souci. Les dialogues, nombreux, en font d’ailleurs l’un des titres les plus longs à lire. On ne regrettera donc pas complètement le rythme de publication actuel de Kana (un tome tous les 4 mois), notamment grâce à l’absence de trame globale. Aucun risque d’oublier ici des détails importants de l’intrigue, celle-ci étant inexistante. Ce qui n’est en rien un défaut… Dans la continuité de la série, ce volume 18 de Gintama offre toujours de grands moments de rigolades en enchainant les situations débiles et cocasses sans interruption. Les fans se réjouiront, les autres peuvent passer leur chemin.

En bref

Seul réel "gag manga" du marché français, Gintama offre de grands moments de rigolades à quiconque est réceptif à l'humour du déjanté Hideaki Sorachi. Le meilleur titre du genre.

9
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Gintama
10
Gintama

Gintama

Lire la critique de Gintama

10
Gintama

Gintama

Lire la critique de Gintama

Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)