8

Critique de Sawako #8

par ivan isaak le dim. 26 déc. 2010 Staff

Rédiger une critique
Afin de remercier Kazehaya de l’attention qu’il lui a portée toute l’année, notamment lors de la visite au temple du nouvel an, Sawako souhaite lui offrir des chocolats à la St-Valentin. Mais une discussion avec Kurumi fait hésiter la jeune fille, qui n’offrira finalement rien au garçon qu’elle aime…

Nouvelle année scolaire pour Sawako et ses camarades. Avec de la chance (et l’aide de Pin semble-t-il), Sawako, Yoshida, Yano et Kazehaya sont de nouveau dans la même classe. Ce dernier commence d’ailleurs à se poser des questions sur sa relation avec Sawako, qui n’avance pas puisqu’il n’ose pas lui dévoiler ses sentiments, de peur de la réaction de la jeune fille. Mais l’apparition d’un rival très entreprenant va l’obliger à réagir. Mais cela sera-t-il trop tard ?

5 mois après la sortie du volume 7, voici enfin le 8ème tome de Sawako, de Karuho Shiina. La vie suit son cours pour la jeune et très introvertie Sawako, qui entame donc une nouvelle année scolaire. Ayant toujours des difficultés à échanger avec ses camarades, elle ne sait comment réagir lorsque Kazehaya lui pose une question somme toute assez banale. Leur relation devient alors plus compliquée, plus distante, et l’apparition dans la vie de Sawako du beau Kento ressemble fortement à un obstacle pour le petit couple de tourtereaux du titre. L’ensemble est décrit et raconté avec finesse par une Karuho Shiina qui maitrise tout autant son récit que son trait. La petite préview du tome 9 fait d’ailleurs craindre le pire pour la relation entre le beau gosse du lycée et la sombre fille anciennement solitaire, qui s’ouvrira un peu plus aux autres dans ce volume, notamment via un cours particulier très apprécié de ses camarades de classe. A noter des bonus de fin très intéressants, avec notamment une présentation des différents personnages de la série, petit plus toujours appréciable.

Véritable carton au Japon, le shôjo le plus vendu de l’archipel nous offre une romance très agréable à lire et attendrissante, sachant se montrer drôle quand il le faut. Les difficultés à communiquer de Sawako sonnent justes, la description des sentiments ressentis également. Karuho Shiina fait une nouvelle fois mouche et le titre, qui ne bénéficie pas vraiment d’une mise en avant par son éditeur, mériterait assurément un plus grand succès populaire. Une excellente série.

En bref

8
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1049)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Sawako
0
Sawako

Sawako

Lire la critique de Sawako

Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)