6

Critique de Bienvenue au Palais de l'Amour

par opaline le sam. 5 nov. 2011 Staff

Rédiger une critique
Mayu Shinjo, grande habituée des titres shojo, nous offre cette fois-ci un « shonen » édité par Tonkam. Il s'agit d' un one-shot. Le premier point à souligner est que la dénomination de shonen est bien loin de refléter le contenu réel du titre. Si l'auteur nous offre un « héros » nommé Kiriya, au final on constate à la lecture que c'est plutôt la petite Miya qui se trouve être l'axe centrale de l'intrigue. Du coup, le public masculin ne s'y retrouvera pas et sera forcément déçu par un manga s'adressant principalement aux lectrices amatrices de bel étalon charmeur. À noter, le livre se divise en deux histoires courtes. Dans la première (l'histoire principale) qui s'intitule « Bienvenue au palais de l'amour », l'auteur nous raconte les déboires d'un hôte flanqué d'une gamine adorable. Dans la seconde nommée « Apple », elle raconte comment deux têtes brûlées vont se rencontrer et provoquer l'étincelle. Si la première nouvelle offre quelques bonnes surprises, la seconde fait figure de remplissage tant elle est courte. Elle se révèle tout de même sympathique, mais on relève trop de similitudes avec l'histoire précédente pour apporter vraiment quelque chose de plus au tome. Malgré l'ambiance un brin naïve qui se dégage de l'ensemble, les personnages demeurent attachants, la petite Miya en tête, et c'est ce qui donne tout l'intérêt au titre. Elle plonge Kiriya dans l'embarras et va au final lui apporter la maturité qui lui manque. La relation entre ses deux personnages aux antipodes donnera au lecteur un sentiment d'attendrissement et de douceur. En définitive, on passera tout de même un bon moment de lecture. Les fans de l'auteur seront certainement comblé(e)s car on y retrouve bien son style, tant au niveau du récit que du graphisme. On pourra peut-être regretter le manque de scènes érotiques que l'on retrouve habituellement dans ses œuvres, apportant le petit plus manquant ici. En bref, un manga sympathique sans être exceptionnel qui malgré sa dénomination de shonen ne s'adresse principalement qu'à un public féminin.

En bref

6
opaline Suivre opaline Toutes ses critiques (800)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
7,00€
Boutique en ligne
7,00€
Boutique en ligne
7,00€
Boutique en ligne
7,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)