8

Critique de Dorohedoro #11

par ivan isaak le mer. 11 avril 2012 Staff

Rédiger une critique
Alors qu'il avait fallu attendre 11 mois entre les volumes 9 et 10, seuls 6 mois se sont écoulés entre les volumes 10 et 11 de Dorohedoro. Ce rythme de 2 tomes par an devrait être maintenu jusqu'au terme de la série, qui ne devrait plus tarder au Japon. Et lorsque l'on entame ce tome 11, on se dit pourtant que la fin n'a jamais paru aussi proche... Le volume 10 voyait Caïman se rapprocher de très près de son but. Et même plus que cela. Ce onzième opus de Dorohedoro appuie encore plus sur ce sentiment, avec un Caïman qui semble avoir retrouvé son corps (mais qu'en est-il de sa mémoire ?), une Nikaido dans un drôle d'état, Ebisu pas au mieux, et En dont les cauchemars rejoignent la réalité... Comme à son habitude, Dorohedoro se lit vite. A peine 150 pages d'histoire, avec un chapitre bonus à tendance humoristique pour finir. On apprécie aussi le fait d'apprendre de quand datent les prépublications des différents chapitres, afin de mieux se rendre compte du retard pris (le dernier chapitre de ce volume a été prépublié en février 2008 !) Contrairement au précédent volume, pas de pages couleurs dans celui-ci, sauf si vous avez la chance d'avoir les pages 99 à 102, ce qui ne semble pas être le cas de tous les volumes 11 ! Forcément, tout ceci cumulé justifie assez mal le prix payé (11€95), mais la qualité du titre en lui-même et son côté unique, que ce soit dans le graphisme ou dans le style, en font l'une des oeuvres indispensables à toute bonne mangathèque. Il est donc parfois préférable de donner un peu plus de sa poche pour pouvoir avoir la chance de lire des séries sortant des sentiers battus comme celle-ci. Depuis le volume précédent, on ne sait pas où va nous mener Dorohedoro. Avec ce tome 11, on le sait encore moins. L'impression que la fin est toute proche, tout en sachant que ce n'est pas le cas (16 tomes au Japon, et la série n'est pas encore terminée), laisse un étrange sentiment, mélange d'impatience, de crainte et de frustration. En théorie, le tome 12 serait pour octobre, le 13 pour avril 2013. Espérons que ce rythme soit respecté, afin de redonner un peu de visibilité à la série.

En bref

8
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Dorohedoro
10
Dorohedoro T.23

Dorohedoro T.23 Staff

Lire la critique de Dorohedoro T.23

Boutique en ligne
11,95€
Boutique en ligne
11,95€
Boutique en ligne
11,95€
Boutique en ligne
11,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)