8

Critique de Ratman #1

par Charlie One le mer. 2 mai 2012 Staff

Rédiger une critique
Nouveau shonen des éditions Kana, Ratman raconte les aventures de Shûto Katsuragi dans une société qui a connu une recrudescence de super-héros, à tel point que c'en est devenu un métier. Shûto, lui aussi, aspire à devenir un de ces super-héros, du haut de son mètre cinquante deux.

Seulement, son rêve ne va pas se réaliser de la façon espérée. Au lieu d'obtenir son permis de super-héros, il va se faire enrôler contre son gré par une organisation criminelle : Jackal, dont le but est de supprimer ces super-héros. Au lieu d'un concentré brut d'action, Sekihiko Inui a décidé d'utiliser l'humour pour nous introduire cet univers et c'est plutôt efficace. On ne peut pas vraiment dire que les membres de Jackal aient un charisme digne de grands criminels et on rit de bon cœur au fil de la lecture.

Donc voilà, Shûto est Ratman, un « super-vilain » et se voit contraint de commettre des crimes pour Jackal. A ses côtés, nous trouvons Mirea Mizushima, lycéenne, également membre de l'organisation et accessoirement sœur de son leader : Crea Mizushima. Le rôle de Mirea n'est pas encore clairement défini pour la suite et on est curieux de connaître ses motivations.
Du côté des gentils c'est Rio Kizaki qui nous est présentée. Fille du président de l'association des super-héros, elle aussi cherche à devenir une héroïne. Le hasard faisant « bien » les choses, elle croisera la route Shûto et de Ratman se mettant en position d'alliée pour l'un et d'ennemie pour l'autre. Cette situation risque de mener à des moments cocasses dans la suite, déjà légion dans ce volume. Une amitié à priori « contre-nature » est sur le point de naître.

Malgré le ton léger, l'auteur n'oublie pas de nous offrir quelques scènes d'action. Et celles-ci sont fortement réussies. Le trait est clair, dynamique et décisif. Un vrai plaisir pour les yeux.
Autre point fort de cette introduction : la narration évite de tomber dans la lourdeur, tant dans les dialogues que les actions. A vrai dire, les états d'âme du héros ne prennent pas trop de place, ce qui laisse place au comique et rend le tout très fluide.

Des défauts ? Certains choix scénaristique peuvent s'y apparenter comme le parti pris de présenter dès le début un « héros » à la morale douteuse pour faire contraste avec les soit-disant « vilains », qui est un choix trop commun. (Et puis personnellement Ratman comme nom ça me fait tiquer...)

Ratman s'offre un départ dynamique et décalé (sans en faire trop) qui donne envie d'en savoir plus sur cette organisation criminelle, la technologie qui a permis de créer Ratman et de suivre l'évolution des trois relations principales Shûto/Rio, Shûto/Mirea et Mirea/Crea.

En bref

8
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Ratman
8
Ratman

Ratman

Lire la critique de Ratman

0
Ratman

Ratman

Lire la critique de Ratman

Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)