7

Critique de Docteur Yôkai #1

par ivan isaak le sam. 14 juil. 2012 Staff

Rédiger une critique
Avec Docteur Yokai, Pika et Yuki Sato font une intrusion dans le monde vaste et de plus en plus exploré de la faune folklorique nippone (Le pactes des Yokai, Nura…). Est-ce que cette série, terminée en 15 tomes, saura tirer son épingle du jeu alors que le thème n’est pas vraiment vendeur sous nos contrées ? Début de réponse avec ce premier tome qui, sous couvert d’une trame très classique, n’est pas dénué de qualités et de potentiel. Deux personnages principaux sont donc au cœur du récit de Yuki Sato. D’un côté, Kotoko Kasuga, collégienne capable de voir les yokais et qui se prétend exorciste alors qu’elle est loin d’en avoir les capacités. De l’autre, Kuro Gokokuji, camarade de classe solitaire et accessoirement docteur des yokais. Les évènements vont amener nos deux héros à collaborer, la première devenant l’assistante du second… Considérer que le comportement violent et agressif des yokais est provoqué par une maladie ou un problème physique pouvant être guéri donne au titre le petit cachet original qu’il lui fallait. Et les origines de notre cher docteur, teintées de mystères, annoncent quelques soubresauts à venir. Autre point fort de ce premier tome, l’option choisie par l’auteur quant à la narration du « chapitre de l’ombre » et du chapitre 1 de ce volume. Se plaçant respectivement du point de vue de Kotoko puis celui de Kuro, ces chapitres donnent une vision différente des mêmes évènements et révèlent surtout certains aspects de notre docteur. Malgré cela, certains passages sont un peu trop facilement prévisibles et un peu trop commun, tout comme le choix de donner comme « objectif » à Kuro de « peloter des seins » peut paraitre contradictoire avec le reste. Sans doute la légère dose fan-serv’ « obligatoire ». Graphiquement, le mangaka a un coup de crayon très correct et efficace, que ce soit dans la mise en scène de la vie quotidienne ou dans les moments d’action. Les yokais sont également joliment mis en lumières, avec la diversité qu’on leur connait (notamment via l’œuvre de Shigeru Mizuki ou plus récemment de Nura, le seigneur des yokai). Rien de sensationnel non plus, mais une efficacité certaine sans fausse note. Début prometteur pour Docteur Yokai donc. Si l’ensemble est encore largement perfectible, ce premier tome contient suffisamment d’informations, d’action et de mystères pour instaurer un intérêt certain de la part du lecteur, pour peu que celui-ci soit intéressé par l’univers vaste du bestiaire folklorique japonais. A confirmer par la suite.

En bref

7
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Docteur Yôkai
Boutique en ligne
1,94€
Boutique en ligne
1,94€
Boutique en ligne
1,94€
Boutique en ligne
1,94€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)