9

Critique de Real #11

par ivan isaak le ven. 24 août 2012 Staff

Rédiger une critique
Après son cultissime Slam Dunk, Takehiko Inoue avait décidé de passer à autre chose. S'il nous offre une vision personnelle et très réussie de la vie du plus grand épéiste japonais avec Vagabond, il est aussi l'auteur d'une série au rythme annuel et d'une qualité rare, Real. Souvent présenté à tort comme un « seinen sportif », Real n'utilise le basket et le handi-basket que pour mettre en avant la nature humaine et sa force de caractère. Ce que ce 11ème volume prouve une nouvelle fois, et de bien belle manière.

Tomomi Nomiya passe les sélections chez les Tokyo Lightnings. Outre l’habituel esprit nekketsu, cet instant du récit est celui choisi par Takehiko Inoue pour nous présenter le passé de Tomo, comment il a connu le basket, son enfance, certaines de ses expériences. Un passage nous rappelle même l’accident du début de la série, cet évènement qui a tout changé pour lui. De petits interludes nous montrent également les progrès de Nobu, tout comme ce qui va changer chez les Tigers. Avec, toujours, cette volonté de s’en sortir malgré le destin qui s’acharne. Voir ces athlètes handicapés tout donner pour que leur survie ait un sens ou voir Tomo se servir de cet exemple pour se surpasser provoquent une réelle empathie chez le lecteur, qui ne peut rester insensible devant les évènements qui se déroulent sous ses yeux.

Lecture annuelle, Real réussit à contourner son problème de rythme de parution grâce à une qualité ininterrompue. Véritable réussite sur tous les points, la série bénéficie en plus d’une édition de grande qualité, avec notamment 8 pages couleurs. Takehiko Inoue est devenu célèbre grâce à Slam Dunk. Avec Vagabond et Real, il a tout simplement gagné ses galons de grand du manga, où les places sont chères. Un titre à lire absolument.

En bref

Lecture annuelle, Real réussit à contourner son problème de rythme de parution grâce à une qualité ininterrompue. Véritable réussite sur tous les points, la série bénéficie en plus d’une édition de grande qualité, avec notamment 8 pages couleurs. Takehiko Inoue est devenu célèbre grâce à Slam Dunk. Avec Vagabond et Real, il a tout simplement gagné ses galons de grand du manga, où les places sont chères. Un titre à lire absolument.

9
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Real
6
Real T.13

Real T.13 Staff

Lire la critique de Real T.13

Boutique en ligne
8,75€
Boutique en ligne
8,75€
Boutique en ligne
8,75€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)