7

Critique de Psyren #10

par Charlie One le dim. 25 nov. 2012 Staff

Rédiger une critique
Après le cliffhanger du tome précédent, Psyren se devait de bien négocier la suite et c’est en grande partie une réussite.

Nous rencontrons donc enfin la personne à l’origine des cartes psyren, la maîtresse de Nemesis Q : Amagi Miroku. La partie sur les révélations tardera cependant à arriver et celles-ci seront un tantinet superficielles.

De cette rencontre nous retiendront surtout le changement des règles du jeu. Elles évoluent, ou plutôt régressent et bien que cela soit un développement facile, il était important qu’un événement de ce genre se produise pour éviter de rester bloquer indéfiniment.

Miroku servira également d’outil scénaristique pour retrouver Oboro et Hiryu. Si le devenir de ce dernier est intriguant, la survie du second reste un véritable mystère et sa nouvelle « apparence » constitue un des moments forts de ce tome. Vivement que l’on se penche sur son sort.

La fin de volume nous ramène dans le présent, là où se trouve le père d’Ageha. Sorti de nulle part ce personnage est très caricatural dans sa présentation et on ne peut qu’espérer qu’il n’alourdisse pas le récit inutilement. Amamiya, elle, fait face à des problèmes, conséquences de sa dernière bataille et c’est un élément qui sera également intéressant de développer par la suite.

Le W.I.S.E est resté très discret mais l’auteur en a profité pour bien faire avancer ses pions et amener de nouvelles questions auxquelles il nous tarde d’avoir les réponses. Même si quelques passages restent peu inspirés, nous tenons là un bon tome de Psyren.

En bref

7
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Psyren
10
Psyren

Psyren

Lire la critique de Psyren

8
Psyren

Psyren

Lire la critique de Psyren

Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)