8

Critique de Silver Spoon - La Cuillère d'Argent #1

par Charlie One le jeu. 14 févr. 2013 Staff

Rédiger une critique
Je vais vous avouer un truc. Si j’ai décidé de me mettre à la lecture de Silver Spoon c’est uniquement pour son auteure : Hiromu Arakawa. Après son grand succès Fullmetal Alchemist et le correct Hero Tales dont elle a été la dessinatrice, nous la retrouvons ici dans un univers complètement différent. Je crois qu’on ne peut pas faire plus radical comme changement de décor et il fallait bien un auteur de son pedigree pour me faire tenter l’aventure. Parce que bon, la ferme et moi…

Bon et de quoi ça parle ? Silver Spoon nous narre l’arrivée de Yûgo Hachiken dans le lycée agricole Ohezo. Sa particularité ? Contrairement à tous ses camarades, il n’est pas issu de ce monde et a dû passer l’examen d’entrée. Nous commençons donc naturellement notre histoire avec la découverte des lieux et il faut dire que pour un premier saut dans le monde agricole celui-ci est réussi et bourré d’humour.

Le trait d’Hiromu Arakawa joue beaucoup à installer ce climat. Son dessin n’a guère évolué, nous retrouvons sa patte si reconnaissable et sa faculté à caricaturer ses personnages pour intensifier le comique de situation. Et ça marche ! Même pour les gags moyennement inspirés comme le dégôut de Yugo qui découvre d’où vient l’œuf de poule… Dans ce cas précis, c’est un peu forcé mais comment résister à son coup de crayon ?
Les animaux sont évidemment très réussis tantôt mignon tantôt sauvagement drôle. Ces derniers tentent par tous les moyens de mâchouiller notre vaillant héros et pour le moment je pense que c’est ce qui fonctionne le mieux avec moi.

Au niveau de l’histoire, on voit bien que l’auteure cherche à faire passer quelques messages, à redorer un peu l’image de ce type de lycée et des carrières qui en découlent, et tout cela en nous amusant. Mais ce n’est pas sans faute et cela manque un peu de finesse par moment. En effet, Arakawa cède à quelques clichés et nous pond une ou deux répliques pas très originales pour concrétiser sa pensée.

En ce qui concerne les personnages, ils sont nombreux (je reconnais avoir confondu une ou deux têtes au début) et n’ont donc pas tous le droit à beaucoup d’exposition mais leur potentiel est bien exploité. Du côté des premières têtes, Aki et Ichiro sont privilégiés. C’est simple ce sont eux qui sont représentés sur la couverture collector que Kurokawa nous offre pour la sortie de ce premier tome. Si vous préférez l’originale, pas d’inquiétude, il suffit de retourner la jaquette !

Enfin, l’auteure n’oublie pas non plus de faire quelques clins d’œil à ses fans, que ce soit via le physique du prof de sport ou de la relation Yûgo-Ichiro dont l’aura rappelle étrangement celle d’Edward et de Mustang (FMA). Pour le clin d’œil le plus explicite, je vous invite à aller à l’avant-dernière page.

En conclusion, ce tome 1 de Silver Spoon parvient (grosso modo) à rendre le monde de la ferme attractif, drôle et intéressant. Plusieurs personnages ont déjà fait leur petite place dans le paysage (de 20km de périmètre !) en peu de temps et on ne demande qu’à en voir plus. Une bonne surprise et un petit coup de coeur qui arrive dans nos mangathèques !

En bref

Ce tome 1 de Silver Spoon réussit à prendre un sujet orginal : le lycée agricole et à rendre sa lecture drôle et captivante ! Plusieurs personnages font rapidement forte impression et s'imposent dans le paysage (de 20km de périmètre !). A la fin de ce tome 1, on ne demande qu’à en voir plus !

8
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Silver Spoon - La Cuillère d'Argent
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)