7

Critique de Magi - The Labyrinth of Magic #11

par Charlie One le lun. 15 avril 2013 Staff

Rédiger une critique
Le tome 10 avait déçu par son ton décalé et une exploration de labyrinthe manquant de panache. Rassurons-nous ce 11e volume remonte le niveau et compense largement ce petit écart.

Un nouvel ennemi (l'Etoile) a fait son apparition. Restant forcément encore très mystérieux vu qu'il vient juste d'être ajouté à l'histoire, on découvre toutefois très vite la puissance de celui-ci via ses émissaires. Déjà introduit par l’intermédiaire de Quasim, nous en apprenons également plus sur la technique des écrins noirs. Les enjeux ne sont pas aussi élevés que pour l’ancien ami d’Ali d’où un rendu un peu moyen en comparaison mais gageons que les futures rencontres seront bien plus imposantes. Le petit Aladin en profite pour nous montrer la nouvelle étendue de ses pouvoirs pour un petit happy ending que l’auteure sait glisser ici et là dans son récit.

Ce moment de répit ne dure cependant pas remettant directement nos héros dans le feu de l’action. L’organisation de l’étoile continue d’envoyer des adversaires, ce qui est l’occasion d’observer la garde de Sindoria en action ! Une fois encore les confrontations sont très rapides et dynamiques, un bon point, mais reste un peu trop classiques et « catégorisés » : mage contre mage, épéiste contre épéiste… On pourrait faire tellement de combinaisons intéressantes, c’est un peu frustrant. De même qu’en associant les personnages dans un même combat, le tout serait probablement plus épique !

Malgré toutes ces petites choses à améliorer on ne peut pas écrire que ce tome soit mauvais. Il exploite son univers convenablement et délivre le divertissement attendu. On en voudrait juste un peu plus.

En bref

7
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Magi - The Labyrinth of Magic
Boutique en ligne
6,80€
Boutique en ligne
6,80€
Boutique en ligne
6,80€
Boutique en ligne
6,80€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)