Premier chevalier d’or à avoir été mis en valeur lors de Saint Seiya – The Lost Canvas il n’est pas étonnant de voir Albafica des Poissons occuper l’espace de ce premier One Shot. Et c’est très bien car cela permet de commencer ce spin off avec une bonne note.

J’ai toujours apprécié le chevalier des Poissons malgré sa présence réduite dans les différentes séries et cette histoire ne me déçoit pas. Albafica est envoyé sur l’île des docteurs qui est menacée par l’énergie des spectres d’Hadès. On raconte que sur cette île, un médecin est capable de guérir toutes les maladies. Évidemment, on saisit tous le lien qui est fait avec le sang empoisonné du chevalier.

On sait même avant de lire l’histoire que cet élément de l’histoire ne changera pas. Alors quel est l’intérêt ? Il faut se concentrer sur le côté humain et non du surhomme pour cela. Il est avant tout question de traduire la solitude du Poisson de façon plus fouillée que précédemment en nous montrant notamment comment on forme un tel chevalier ! Un passage très intéressant qui lève le mystère sur sa malédiction.

Malgré des parallèles et des twists assez faciles dans l’ensemble, on se laisse prendre par l’ambiance et par une histoire qui ne verse ni dans le pathos, ni dans la fatalité à outrance. Bien au contraire finalement.

Graphiquement c’est toujours aussi beau et je caresse encore l’espoir impossible de voir la série mère dessinée par Teshirogi. Kurumada peut prendre sa retraite !

SS TLC Chronicles (pour faire court) entame donc superbement son cycle de 12 tomes et on espère que les autres seront aussi captivants. A venir : le chevalier du Scorpion !

En bref

8
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Saint Seiya - The Lost Canvas Chronicles
Boutique en ligne
6,80€
Boutique en ligne
6,80€
Boutique en ligne
6,80€
Boutique en ligne
6,80€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)