1

Critique de Onihime VS #4

par Charlie One le lun. 3 juin 2013 Staff

Rédiger une critique
Je viens donc de refermer ce dernier volume d’Onihime VS et le plus rapide serait de vous dire que c’est nul et de m’arrêter là. La note parle d’elle-même (et non ce n'est pas une erreur). Mais soyons fous, justifions.

Il y a environ 2 ans et demi sortait le premier tome qui nous introduisait Kanna et Rena, deux sœurs démones ayant conclu un pacte avec le naïf Setsuna. En échange d’une nouvelle vie pour une durée d’un an et de 10 millions de yens, il acceptait de se faire dévorer son cœur, le Banri-Ko par l’une des démones. Trois tomes plus tard, nous sommes laissés dans l’attente, la série étant en pause indéterminée. On ne peut pas dire que le contenu fourni jusque-là justifiait une impatience digne de ce nom. On y va presque à reculons pour finir cette histoire.

Et donc me voilà, prenant mon courage à deux mains et entamant la lecture. Les éléments se remettent rapidement en place grâce à un petit rappel rapide en introduction. Nous enchainons ensuite directement sur le clash entre le clan des démons et des démons de la mort (oui, oui) qui avait débuté dans le tome précédent. Si vous vous sentez déjà accablé, respirez un bon coup.

Le combat est tout bonnement ridicule. On en a vu des grosses poitrines avec Lim Dall Young. On en a vu des affrontements pour des raisons futiles. Mais je crois que, cette fois-ci, il nous sert sur un plateau le meilleur du pire. Les démones s’amusent à humilier leurs adversaires en prenant des photos de leurs seins. Bon et bien voilà, c’est très évolué tout ça. Ne parlons même pas de la réaction de Setsuna qui n’est pas sans rappeler l’insupportable Reiji de la série du même auteur, Re :Birth – The Lunatic Taker.

Arrive ensuite le plus décevant. Au lieu d’essayer de travailler sa conclusion, qui parait déjà bien précipitée, l’auteur nous concocte une petite histoire type tranche de vie autour de la sœur de Setsuna et de son nouveau prétendant. Suis-je le seul à me dire « On s’en fout ! » ?! Et puis on fait un petit tour à la piscine. Du fan-service, youhou !

Le calvaire est bientôt fini. Je soupçonne la petite histoire précédente d’avoir été une tentative désastreuse pour aider le lecteur à établir un lien avec Mirei et s’inquiéter pour elle à une cinquantaine de pages de la fin. Ou peut-être que je réfléchis trop. Les dernières pages finissent d’achever la série. C’est mauvais. Une catastrophe même.

Poussons le vice encore un peu plus longtemps, un peu plus loin pour ces dernières lignes. Nous avons une petite postface. En résumant grossièrement, le duo de mangakas est très fier de cette série... Il n’y franchement pas de quoi et on aurait préféré qu’Onihime VS reste une histoire courte ou même inachevée. La série était au mieux moyenne avant cet ultime volume qui vient tout détruire.
Lim Dall Young a voulu se centrer sur les personnages et sur les gags plutôt que l’intrigue. Il ne manque pas de toupet le bougre. Les gags, cela fonctionne ou non en fonction des gens mais oser dire que les personnages ont reçu une attention particulière, c’est tout simplement un affront pour celui qui a dépensé de l’argent.

Enfin bon c'est de ma faute aussi, je voulais une intrigue.

En bref

1
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Onihime VS
Boutique en ligne
60,01€
Boutique en ligne
60,01€
Boutique en ligne
60,01€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)