5

Critique de Waltz #6

par Charlie One le dim. 9 juin 2013 Staff

Rédiger une critique
Maintenant que le Tic-Tac est hors-jeu, il ne restait plus qu’à l’auteur de régler les derniers détails concernant la Cigale, le Briseur de Nuques et le Chapelier.

C’est avec une certaine frustration que l’on voit encore la Cigale céder du terrain face aux autres personnages. Je veux dire que depuis un certain temps, on dirait que notre tueur à gage n’est plus le (seul) héros principal de sa propre série. On s’attarde de trop sur les motivations d’Oyabu et le lycéen, gros boulet de cette histoire (on en avait déjà fait le tour en tome 4). L’affrontement entre ces derniers et la Cigale n’a pas l’envergure que l’on pouvait imaginer.

Le dernier twist concocté par l’auteur souffre du statut de préquel de la série. Et oui on n’y croit pas une seule seconde à la mort de la Cigale car elle a encore des choses à accomplir la petite bête. La fin ne loupera pas l’occasion de jouer la carte du fan-service avec l’apparition d’un personnage du Prince des Ténèbres. Évident comme chute mais elle ferait presque oublier tous les défauts de la série.

Les conclusions, ça peut-être quitte ou double. Lire une bonne série n’est pas une garantie d’avoir une bonne fin et là… ça aurait pu être mieux. La série dans sa globalité aurait pu être mieux, en se concentrant d'avantage sur la Cigale, en développant un peu plus sa personnalité (il reste un enfant au final), en évitant de gaspiller la moitié des pages avec un lycéen irritant et naïf, en insufflant plus de charisme dans ce fameux Briseur de Nuques…

La Cigale, grand personnage de la série mère, a eu le droit à son spin-off et c’est en partie une déception. L’histoire de fond n’est pas renversante dans l’absolu, les derniers affrontements n’enclenchent pas une sécrétion d’adrénaline et les personnages ont été à mon sens soit surexploités au point d’en avoir marre soit sous-exploités, notre héros en tête de file.

Après un avant-dernier tome globalement réussi, c’est avec un goût amer que je referme celui-ci. L’accumulation de petits travers aura eu raison de mon enthousiasme des débuts. De trop grandes attentes peut-être ?

En bref

5
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Waltz
8
Waltz

Waltz

Lire la critique de Waltz

8
Waltz

Waltz Staff

Lire la critique de Waltz

Boutique en ligne
9,39€
Boutique en ligne
9,39€
Boutique en ligne
9,39€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)