6

Critique de L'Attaque des Titans #1

par Charlie One le dim. 7 juil. 2013 Staff

Rédiger une critique
Véritable phénomène en pleine croissance au Japon et bénéficiant d’un énorme buzz en France grâce notamment à la version animée diffusée par Wakanim, difficile de passer à côté de l’Attaque des Titans. Inéluctablement un tel engouement titille notre curiosité et nous pousse au moins à lire ce premier tome et vérifier si tout le bien qui est dit de cette série est fondé. Ce que j’ai fait. En dehors de mon esprit de contradiction prononcé et de mon avis sur les jaquettes japonaises que je trouve globalement réussies, je n’avais aucun préjugé sur la série. Je n’ai pas vu l’anime et j’ai également évité les topics sur le sujet. Donc, qu’en est-il ? Je spoile un peu : c’est mitigé.

Mais avant, petit rappel sur les prémices de la série. Les Titans sont apparus et ont décimé une grande partie de l’humanité il y a un peu plus d’une centaine d’années. Depuis, les derniers survivants sont parvenus à ériger un mur d’une cinquantaine de mètres pour se protéger des attaques et permettre à leurs descendants de vivre en paix... jusqu’au jour où un Titan géant (sic) capable de passer au-delà du mur fit son apparition !

Pour suivre ces événements catastrophiques, nous accompagnons le jeune Eren et sa protectrice Mikasa. Le premier est du genre têtu et idéaliste. Peu importe que le genre humain soit au bord de l’extinction, lui croit à sa survie et rêve de pouvoir aller découvrir le monde. C’est à la fois une raison de l’aimer et une autre pour vouloir le faire taire. Le lecteur peut se retrouver vite agacé en voyant un môme faire la morale aux adultes. Pour la seconde, difficile de l’analyser. A priori un lien fort unit ces deux personnages, et il n’est pas difficile de la préférer à son acolyte. Beaucoup plus posée et intrigante, on a hâte de la voir en action.

Les autres personnages ne font que des apparitions donc difficile de porter un jugement pour l’instant si ce n’est que les prises de becs sont très classiques dans le genre. C’est l’éternelle confrontation entre le « lâche » qui veut se retrouver pépère dans le centre de la forteresse et le téméraire qui veut faire ses preuves en première ligne. On ressent tout de même un esprit de camaraderie et cela ne pourra être que bon lorsqu’il faudra en sacrifier quelques-uns pour le bien de l’intrigue.

Parlons maintenant un peu des Titans. Ces derniers apportent bien toute l’énergie qu’il convient au titre. Quelques scènes se détachent du lot et on reconnait sans problème leur fort impact quand ces derniers se livrent à leur activité favorite : manger des humains. Toutefois, je suis déçu. Les Titans ne sont pas intelligents (sauf peut-être un), ils ne font que « trainer » et chasser les humains. Ce sont des bêtes en fait. Quitte à faire une histoire avec un prédateur de ce style, autant essayer d’innover un peu.

Et là j’en arrive au graphisme. Parce que bon des Titans, il faut que ça en jette ! Sauf qu’ici…

Heureusement que certains passages permettent de passer outre mais disons-le, c’est moche. Je veux bien concevoir que les Titans soient des monstres et que de ce fait, l’auteur a bien fait de les représenter de manière difformes. Quoique non, en fait je ne conçois pas. Ça donne une vilaine impression brouillonne et quand on voit le beau travail qui est fait sur la tête du géant de plus de 50 mètres, cela devient très décevant de voir ce même Titan complètement raté une fois qu’il est dessiné dans son entièreté. Les autres à côté ont une apparence plus humaine (pourquoi ?) et se révèlent pour le coup encore plus vilain… Mais pas vilain à faire peur, vilain pas beau… A la limite, il faudrait que l’auteur les entoure toujours de leur manteau de vapeur. Et ça occuperait par la même occasion l’espace dans les cases, car ce n’est pas du côté des humains ou du background que nous allons trouver notre compte. Je réclame un petit effort de ce côté-là.

Si je résume, nous avons une introduction globalement solide grâce aux nombreux événements qui se se sont déjà déroulés dans ce premier volume. On découvre les groupes de défense de la citadelle, les moyens d’action dont disposent les humains pour se défendre et on nous sert des scènes chocs et un cliffhanger assez alléchant pour nous faire revenir. En revanche, le premier chapitre n’est pas terrible, les graphismes sont monstrueux (j’exagère, mais elle était facile), les dialogues manquent de piquant, Eren et Mikasa ne sont pas spécialement attachants et le fil rouge pour l’instant est un basique « débarrassons-nous des Titans ». Mitigé, je vous dis.

Ah et j’oubliais, aucun mot de l’auteur sur le rabat de la jaquette… What’s up with that ?

En bref

6
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de L'Attaque des Titans
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)