8

Critique de Magi - The Labyrinth of Magic #12

par Charlie One le ven. 26 juil. 2013 Staff

Rédiger une critique
Ce n’est pas avec la fin des combats liges vs guerriers de l’Etoile que ce tome 12 réussit à se distinguer. Non pas que la conclusion de ces affrontements ne soit joliment mise en scène mais l’intensité dramatique n’y est pas réellement. Spectaculaire mais léger.

En revanche, la suite se révèle très riche et intéressante à défaut d’être axée sur de l’action pure. Ce qui n’est pas plus mal. Magi - The Labyrinth of Magic développe sa mythologie et nous apprenons notamment que l’avènement d’Aladin en tant que Magi représente un déséquilibre des forces qui étaient restées inchangées jusqu’à son apparition. Quel est donc le rôle d’Aladin et pourquoi détient-il le pouvoir de Salomon ? Nous en apprenons également un petit peu plus à propos des autres Magis à travers les explications de Judaal qui refait une apparition pour l’occasion. Les futurs conflits s’annoncent passionnants !

A côté des faiseurs de rois, Sinbad réussit lui aussi à tirer son épingle du jeu. Les précédents volumes sous-entendaient simplement la force du souverain de Sindoria mais c’est ici que nous rendons compte réellement de sa force. Et encore, il risque d’il y avoir d’autres surprises en réserve. Malgré sa personnalité à priori bienveillante, le roi des 7 mers n’en est pas moins un fin stratège qui bouge ses pions avec prudence.

Avec en fond la préparation d’une guerre entre les royaumes de Kô et Sindoria, l’auteur développe de nouvelles perspectives alléchantes pour la suite de son histoire et nous prend quelque peu par surprise avec l’annonce d’une séparation des chemins de nos héros. Rendez-vous au prochain tome pour voir comment les choses évoluent !

En bref

8
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Magi - The Labyrinth of Magic
Boutique en ligne
6,80€
Boutique en ligne
6,80€
Boutique en ligne
6,80€
Boutique en ligne
6,80€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)