7

Critique de Big Order #1

par Charlie One le mer. 28 août 2013 Staff

Rédiger une critique
Big Order est la nouvelle série de Sakae Esuno, l’auteur du très sympathique Mirai Nikki. L’action prend place dans un Japon alternatif où une nouvelle génération d’êtres humain a fait son apparition : les Orders.

Ceux-ci se sont vu offrir l'opportunité de faire un vœu, n’importe lequel, qui se matérialise en pouvoir surnaturel. Il y a 10 ans Eiji Hoshimiya a provoqué « la fin du monde » faisant de lui la cible d’un groupe d’Orders dans le présent.

Première surprise à la lecture de ce tome : les pouvoirs ! Il est généralement plus courant de voir des héros affublés d’un pouvoir « faible » dont la force dépend de l’ingéniosité de son utilisateur. Ici, on se fout des conventions et on sort directement le grand jeu ! Guérison miraculeuse, contrôle du temps et des hommes, voilà ce que propose entre autres ce premier volume dont le rythme est de fait très soutenu.

Digne d’un blockbuster, le scénario enchaine les scènes d’actions et les retournements de situation quitte à négliger un peu leur agencement. La première interrogation de la série est bien évidemment de connaitre les pouvoir et vœu d’Eiji mais la révélation de son histoire est faite à l’aide de trop grosses ficelles. Il est assez difficile de croire par exemple que Daisy ne se décide à lui révéler que ces souvenirs sont trompeurs seulement maintenant après toutes ces années, comme ça l’air de rien… Oui, bien sûr, sinon il n’y aurait pas de déclencheur d’histoire… mais moyen quand même.

En passant sous silence ces petites faiblesses, nous nous retrouvons avec une œuvre qui va paraitre très familière pour les lecteurs de Mirai Nikki. Nous avons d’abord la patte de l’auteur qui est largement reconnaissable et des héros qui portent donc des ressemblances troublantes avec ceux de l’ancienne série. Et ensuite, on reconnaitra leur personnalité! Rin est une version retravaillée de Yuno ! Complètement timbrée celle-là aussi… m’est avis que le duo qu’elle forme avec Eiji n’a pas fini de nous surprendre.

Enfin, nous pouvions craindre que la série ne se contente que d’un schéma classique du style « Battle Royale entre Orders » mais il semblerait que cela soit un peu plus pensé que cela. Nous faisons la rencontre d’un groupe de dix d’entre eux dont les motivations redistribuent d’entrée toutes les cartes.

Pour conserver un minimum de surprise je n’en dévoilerai pas plus et ajouterai juste que les prochains conflits seront de toute évidence dantesques – car il va bien falloir des ennemis très puissants pour contrer tout ce petit monde – et qu’il sera intéressant de voir Eiji assimiler sa nouvelle condition. En définitive, un départ enthousiasmant !

En bref

7
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Big Order
Boutique en ligne
4,40€
Boutique en ligne
4,40€
Boutique en ligne
4,40€
Boutique en ligne
4,40€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)