5

Critique de Cage of Eden #1

par Charlie One le ven. 1 nov. 2013 Staff

Rédiger une critique
Cage of Eden est une série en 21 volumes qui s’est terminée récemment au Japon et qui, selon Soleil, est une combinaison de LOST (la série télévisée) et Battle Royal, succès bien connu de l’éditeur. Si les points communs avec cette dernière ne sont pas encore les plus évidents à relever, nous pouvons rapidement faire le rapprochement avec la première. En effet, tout commence avec le crash d’un avion sur une île inconnue.

La question est de savoir maintenant si le premier tome de Cage of Eden parvient à susciter autant d’engouement que l’avait fait le pilot de LOST. Me concernant, ce n’est pas le cas. Mais, il faut l'admettre, réaliser un crash d’avion en version papier n’est pas chose aisée. Ainsi, l’auteur a opté pour une approche assez classique : le calme avant la tempête. La présentation succincte des personnages se fait (évidemment) dans la caricature et le déjà-vu, empêchant le tissage d’un quelconque lien qui nous ferait un peu frissonner lors du moment fatidique et la sensation d'un quelconque sentiment de panique au moment des quelques pages consacrées au crash. A la place, c’est l’ennui accompagné d'une certaine impatience pour le vrai début de l’histoire qui se fait sentir.

Arrivé sur l’île cependant, ce n’est nécessairement meilleur. Les dialogues sont globalement superficiels et font penser à une mauvaise série Z, insistant constamment sur le danger et l’anormalité de l’île. Si vous ne l’aviez pas compris la première fois, sachez qu’on vous rappellera autant de fois que nécessaire que quelque chose cloche.
La gestion de la timeline n’est pas non plus énormément crédible. Fut un moment où je me suis carrément demandé s’il n’y avait pas eu une scission dans le temps qui aurait séparé les passagers à deux époques différentes. J’ai trop regardé LOST je crois… Mais en fait, rien d’aussi élaboré. On veut juste nous faire croire que pendant que la majorité des survivants perdaient la tête pas très loin, Sengoku, le geek et l’ingénue ont réussi à survivre deux jours seuls dans cette jungle sans manger ni boire et que, coïncidence, les animaux préhistoriques n’avaient pas encore croisé leur chemin. Pour le coup, en voilà de grosses ficelles.

Enfin, un bref commentaire sur le dessin. Si les personnages sont facilement identifiables, le chara-design n’en demeure pas moins pauvre et moyennement inspiré. De plus, l’auteur semble encore lutter avec la gestion des proportions, rendant certaines planches peu esthétiques.

Le ton est donc donné, Cage of Eden ne sera pas une série sur laquelle réfléchir aux détails est conseillé, au risque de ne voir que les incohérences qui la constituent. Les twists composant ce premier tome sont malheureusement pour l’ensemble classiques et déjà-vus, ne donnant pas vraiment envie de découvrir la suite. On ne peut nier le potentiel qui se cache derrière le pitch, mais encore faut-il l’exploiter, aller au-delà du simple divertissement de base et ce dès les premiers chapitres.

En bref

5
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Cage of Eden
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)