7

Critique de Clannad #8

par Charlie One le dim. 9 mars 2014 Staff

Rédiger une critique
Après avoir accumulé les pires clichés du deuil, on était en droit de craindre pour la fin de l’histoire qui allait voir Tomoya coincé avec sa fille, 5 ans après l’avoir abandonné à ses beaux-parents.

Si le chemin emprunté n’est pas surprenant, car somme toute classique dans sa construction, on ne peut s’empêcher d’y voir un réel renouveau comparé aux deux derniers tomes. La petite Ushio est terriblement attendrissante et voir le pauvre Tomoya reprendre tant bien que mal goût à la vie tout en brusquant sa fille - gros rustre qu’il est - offre de forts moments agréables, certains mêmes chargés en émotion. Et puis, notons-le également, être débarrassé d’Akio le temps de quelques chapitres, cela fait un bien fou.

Devant une si belle remontée qualitative, il est alors dommage de voir l’auteur s’appuyer sur LE rebondissement surexploité de l'histoire pour apporter une ultime dose de drama à une série qui n’en avait pas/plus besoin. Rien ne justifiait vraiment d’avoir recours à cette ficelle. De surcroit lorsqu'en conclusion, les dernières pages se chargent d’accomplir la pirouette scénaristique la plus acrobatique possible, faisant abstraction de tout ce qu’il s’est déroulé depuis l’accouchement de Nagisa.

Alors que ces beaux moments entre père et fille, on aurait voulu qu’ils comptent.

En bref

7
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Clannad
5
Clannad T.7

Clannad T.7 Staff

Lire la critique de Clannad T.7

Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)