8

Critique de Ad Astra #1

par Skeet le ven. 28 mars 2014 Staff

Rédiger une critique
Ad Astra relate une période de l'histoire qui ne peut pas laisser indifférent : les guerres puniques et la suprématie de Rome en méditerranée.

Après une courte introduction pour resituer le contexte historique, l'auteur ne perd pas de temps et entre dans le vif du sujet. Ceci lui permet de nous montrer la situation critique de Carthage qui ne cesse de perdre du terrain en méditerranée.
On comprend qu'à ce moment-là de l'histoire, personne ne pourrait imaginer que quiconque puisse inquiéter la grande Rome.

C'est là que l'auteur nous présente Hannibal, un enfant pas comme les autres marqué par des évènements mystérieux dès sa naissance. On découvre un jeune garçon incroyablement mature dès son plus jeune âge et qui va vite devenir l'espoir de tout un empire et le pire cauchemar d'un autre.

Une histoire basée sur des faits historiques peut présenter plusieurs inconvénients : lourdeur scénaristique, scénario prévisible ou encore incohérences. Mais ici, tout est présenté de manière très compréhensible et l'auteur a eu l'humilité de reconnaître à la fin du manga que des erreurs et autres approximations seraient sûrement relevées par les connaisseurs. Mais cela reste avant tout un divertissement dit-il. Et il faut le prendre comme tel je pense.

On notera d'ailleurs que l'auteur n'a pas hésité à donner une dimension mystique à Hannibal dans les premières pages du manga. L'enfant sur le point d'être sacrifié s'est vu insuflé une âme alors qu'il ne semblait pas en posséder (le nourrisson prononce des paroles comme s'il était possédé alors qu'il est en normalement incapable...) . Son père pense donc qu'il a été élu par le dieu Baal.

Ce côté surnaturel survenu dans les premiers jours de vie d'Hannibal n'a été introduit par l'auteur que pour rappeler combien ce peuple était croyant et n'a rien à voir avec un quelconque fait historique établi bien évidemment. Cela n'enlève pourtant rien au récit qui nous proposer une vision fidèle pour le reste des évènements.

Force est de constater que les informations données par l'auteur suffisent à se mettre dans le bain et à comprendre les enjeux de cette guerre, même pour ceux qui ne connaissent pas du tout cette période de l'histoire.

Dans ce premier tome, l'auteur nous fait miroiter rapidement un affrontement entre Scipion l'africain et Hannibal, qui vont vite s'imposer comme la relève en matière de stratégie.

L'alternance entre les points de vue des deux camps dynamise efficacement la narration et on se rend compte que la bataille risque d'être acharnée.

Présenté comme un monstre, Hannibal se révèle surtout être un stratège hors-pair. En même temps, c'est la seule solution pour tenter d'infliger une défaite à Rome vu le nombre de soldats affichés par celle-ci.

Mais Scipion n'est pas en reste et va tenter d'imposer ses points de vue même si son jeune âge ne joue pas en sa faveur côté crédibilité.

L'auteur met beaucoup l'accent sur ce duel psychologique entre les deux hommes et nous offre même une première rencontre lors d'un affrontement mémorable. Car après la stratégie, vient inévitablement la bataille que tout le monde attend !
On appréciera la manière avec laquelle Hannibal motive ses troupes avant l'affrontement...pas facile quand on a une armée de romains en face !

Ad Astra est le premier manga prépublié et paru en tome relié de Mihachi KAGANO. Et pour une première, on peut dire qu'il s'en sort avec les honneurs. Si on remarque de temps à autre un trait inégal entre certaines cases (notamment sur les visages), le tout reste de bonne qualité grâce à un découpage dynamique lors des scènes de bataille et des décors travaillés.

Le manga se dévore et même s'il y a pas mal de dialogues, la fluidité est au rendez-vous. Cette épopée fascine et même si Hannibal est un "monstre sanguinaire", on ne peut qu'être derrière lui et espérer qu'il arrive à faire vaciller l'arrogant empire romain qui se croit intouchable. Empathie quand tu nous tiens...

Ce premier tome d'Ad Astra tient toutes ses promesses : contexte historique passionnant, personnages charismatiques, batailles épiques et stratégie sont au rendez-vous. Que demander de plus ?
Même si l'issue est connue de certains, on ne peut s'empêcher de vouloir lire la suite.

En bref

Ce premier tome d'Ad Astra tient toutes ses promesses : contexte historique passionnant, personnages charismatiques, batailles épiques et stratégie sont au rendez-vous. Que demander de plus ? Même si l'issue est connue de certains, on ne peut s'empêcher de vouloir lire la suite.

8
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (628)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Ad Astra
8
Ad Astra

Ad Astra

Lire la critique de Ad Astra

Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)