8

Critique de Jirô Taniguchi - Une anthologie

par Suiginto le dim. 13 avril 2014 Staff

Rédiger une critique
Cette édition imposante de 500 pages compile deux recueils précédemment parus chez Casterman, Terre de Rêves et L'Homme de la Toundra, en y ajoutant deux histoires inédites.

Les quatre premières nouvelles présentent une certaine continuité puisqu'on y retrouve les mêmes personnages, avec au centre de l'histoire la place importante qu'un chien a prise dans la vie paisible d'un couple sans enfant.
Certainement un des passages les plus émouvants de cette anthologie, c'est d'ailleurs de ce récit qu'est tiré la superbe illustration de couverture!

D'autres nouvelles nous font voyager à la montagne, où l'on retrouve des thèmes chers à Jirô Taniguchi, tels que la passion dévorante qui habite les hommes, la majesté de la nature, et le respect qu'il faut lui porter.
Ces messages sont transmis avec plus ou moins de bonheur, on retiendra ainsi l'excellente nouvelle "La terre de la promesse" et le court "Nos montagnes".
Plus convenus, "L'Homme de la toundra" et "Le Grand Ouest blanc" cherchent à nous montrer l'impuissance des hommes face aux éléments et aux animaux sauvages.

Trois autres nouvelles se détachent par leur univers différent.
On apprécie la mise en scène des sentiments contenus dans "Kaïyosé-Jima, l'île où accostent les coquillages", tandis que "Retour à la mer" paraît plus anecdotique.
Un ovni au milieu de ce recueil, "Les appartements Shôkarô", nous conte les émotions qui agitent un apprenti mangaka dans son étrange pension, malheureusement l'ambiance fantastique que l'auteur a tenté d'instaurer manque d'impact et de profondeur et tombe un peu à plat.

Enfin un dernier mot sur les deux nouvelles inédites qui composent ce recueil, touchantes chacune à leur manière.
"La Lune finissante" nous conte l'histoire d'une vengeance en pleine ruée vers l'or: un récit d'action original et prenant, bien que manquant un peu d'approfondissement sur les émotions de son héros.
De ce côté-là, on est en revanche servis avec le poignant "Une lignée centenaire" où l'on retrouve, en guise de fil rouge de cette anthologie, une histoire familiale étroitement liée à celle de ses chiens, en pleine seconde guerre mondiale.

Si les différentes nouvelles qui composent cette anthologie sont de qualité inégale, on apprécie en tout cas avec la même délectation toutes leurs illustrations, les planches étant réalisées avec beaucoup de minutie, un talent certain pour rendre vivants les regards des animaux, et une maîtrise impressionnante des décors, rendus avec beaucoup de réalisme et un vrai souci du détail... Il est dommage par contre que le chara-design soit aussi uniforme, les protagonistes se ressemblent donc souvent d'une histoire à l'autre.

Concernant l'édition, Casterman signe ici un joli volume un peu lourd à la hardcover cartonnée, avec un ruban marque-page, dans un sens de lecture occidental et un format BD destinés à toucher un plus large public.

Les aficionados de Jirô Taniguchi savent bien qu'en ouvrant un de ses mangas, il ne faut pas à tout prix chercher de l'action, le talent du mangaka résidant surtout dans sa capacité à nous transmettre de l'émotion dans des récits contemplatifs et paisibles, même s'il aborde des thèmes parfois très tristes aussi, comme la séparation ou le deuil.
L'ambiance de l'ensemble est en tout cas très réussie, nous plongeant avec joie, mélancolie ou nostalgie dans des récits du quotidien, ou nous faisant rêver à travers l'héroïsme des hommes qui affrontent la montagne... Une variété de nouvelles dans laquelle chacun devrait trouver son compte!
Une jolie lecture, comme souvent avec cet auteur!

En bref

8
Suiginto Suivre Suiginto Toutes ses critiques (720)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
30,00€
Boutique en ligne
30,00€
Boutique en ligne
30,00€
Laissez un commentaire