10

Critique de L'étranger de la plage

par Charlie One le jeu. 22 sept. 2016 Staff

Rédiger une critique
Shun est un jeune écrivain qui se prend d'affection pour Mio, un garçon ayant pris l'habitude de venir s'assoir sur un banc face à la mer. Leur première rencontre est brève et brusque mais c'est sans compter sur l'impression forte que laisse Shun à cet inconnu replié sur lui-même, qui 3 ans plus tard revient pour lui faire une déclaration...

C'est beau un amour de jeunesse. Et c'est à cela que me fait de suite penser L'étranger de la Plage. A un amour de vacances aussi, de par son environnement et son atmosphère. Pleine de tendresse, de moments d'échanges sincères et spontanés et de la gêne qui accompagnent parfois les premiers amours.

Enfin ça, c'est mon impression finale. Car ce manga est aussi emprunt d'une forme de mélancolie dans sa première partie, essentiellement véhiculée par Shun. Si le jeune homme accepte sa sexualité et sait l'exprimer, les séquelles de son passé vont le pousser à ne jamais laisser libre cours à ses sentiments, par peur d'envahir et de gêner (!) les gens qui l'entourent.
Kii Kanna s'attaque ainsi à la pression et aux normes du monde extérieur qui peuvent être un poids pour un jeune adulte qui n'a rien demandé à personne et aux conséquences des préjugés d'une famille "traditionnelle" incapable d'aimer un enfant qui ne correspond pas à leur idéal.

Heureusement, nous pouvons compter sur Mio. Abrupte au premier abord, il devient au fur et à mesure de la lecture un symbole de liberté. La liberté d’être soi. Sans se définir pour autant comme totalement gay, Mio est décomplexé de ses sentiments et se laisse bercer par ce qu'il ressent. Il aime un garçon. Et alors ? C'est tout ce qui compte pour celui qui cherchera à partager de bons moments avec Shun et qui développera même une certaine jalousie à l'égard de l'ex-petite amie.

La naissance de cet amour entre les deux garçons et la libération émotionnelle de Shun sauront être parfaitement mis en valeur par les planches de l'auteur, à travers plusieurs moments pivots, touchants par leur simplicité et servis par un graphisme des plus agréables.
Le dessin de l'étranger de la plage me fait en effet fortement penser à celui d'un long métrage, ce qui est très, très appréciable et participe à une plus forte immersion. Les décors sont joliment détaillés et les personnages très expressifs. Il n'y a en fait que peu d'effort à fournir pour imaginer une version animée toute en couleurs.

Que dire de plus si ce n'est que la lecture de L'étranger de la Plage conviendra à toute personne friande de romance sincère et chargée en émotion mettant en scène un couple hyper-attachant par le biais d'un graphisme exceptionnel, digne d'un film d'animation.
C'est bien simple, si je ne devais garder qu'une licence IDP à l'heure actuelle, ce serait celle-là. Un véritable plaisir !

Et IDP vient d'annoncer la suite, L'étranger du Zephyr. On a hâte !!

En bref

La lecture de L'étranger de la Plage conviendra à toute personne friande de romance sincère et chargée en émotion mettant en scène un couple hyper-attachant par le biais d'un graphisme exceptionnel, digne d'un film d'animation. Un véritable plaisir ! ++ un couple hyper-attachant ++ un graphisme ultra détaillé digne d'un film d'animation ++ un cadre parfait pour une romance forte en émotion -- On en veut plus tout de suite !!

10
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de L'étranger de la plage
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)