6

Critique de Husk of Eden #4

par Charlie One le sam. 24 sept. 2016 Staff

Rédiger une critique
En sortant les trois quarts de la série en l’espace d’à peine 4 mois, puis en laissant passer 19 mois avant de publier le dernier tome (ou 18, si l’on part de la date de parution japonaise), Doki Doki a vraiment mal joué son coup.

Je ne sais pas quelles sont les raisons derrière cet incroyablement long et frustrant délai mais les conséquences sont bien là et elles n'étonneront personne. Les enjeux de la série sont tout simplement difficiles à saisir à ce stade, n’ont pas le poids qu’ils devaient avoir et cela se manifeste par un détachement assez gênant à la lecture. Il faut dire aussi, au passage, que les tentatives de l’auteur pour rendre certaines de ses scènes comiques n’aident pas.

Qu’ils soient jeux de pouvoirs, alliances ou autres liens d’amitié que partagent les différents personnages de Husk of Eden, rien n’est épargné dans cet ultime volume où les scènes défilent à vive allure sans avoir de réel impact émotionnel.

Heureusement, le fil directeur que représente le mystérieux tabernacle de Ziggurat est une corde à laquelle le lecteur peut se rattacher pour ne pas être complètement perdu.
Si cette conclusion parait accélérée et compliquée à appréhender sans avoir relu les tomes précédents, elle n’est donc pas totalement incompréhensible.

On apprécie également qu’une ultime évocation à Melka soit faite au détour d’un dernier affrontement et le flashback de début de volume sur Faz. Les membres de la 56e section demeurent le principal intérêt de cette courte œuvre et il aurait peut-être été plus simple d’en faire pleinement une série anthologique et rester confiné au sein de l’Eldorado plutôt que d’aller se perdre dans le palais de son altesse.

En bref, en refermant ce 4e opus, je me dis que Husk of Eden mérite sûrement qu’on la relise pour profiter pleinement de cette conclusion quelque peu hâtive, qui trouve toutefois le moyen d’offrir une réelle conclusion aux jeunes gens de la 56e section et au clan Siméon. En revanche, du côté de la famille impériale, on restera sur notre faim…

En bref

6
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Husk of Eden
Boutique en ligne
60,99€
Boutique en ligne
60,99€
Boutique en ligne
60,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)