8

Critique de Innocent #8

par Skeet le lun. 3 oct. 2016 Staff

Rédiger une critique
Nous voilà bientôt arrivés à la fin de cette série et l’arrivée de Marie-Antoinette à Versailles va enfin avoir lieu et changer la donne. Alors qu’au départ l’auteur nous montre une jeune fille à l’air apeurée qui doit quitter son pays et sa famille, elle va vite prendre conscience de la situation et des opportunités qui s’offrent à elle.

Le début du tome détaille donc l’arrivée de la dauphine auprès de Louis Auguste qui va surprendre tout le monde en ne consommant pas son mariage. Ceci donne lieu à beaucoup de commérages et le lecteur peut se rendre compte à quel point les rumeurs qui circulent parmi la foule peuvent avoir une importance capitale. Il est alors intéressant de voir comment leur attention va être détournée… une sorte de manœuvre pour qu’on arrête de parler de Louis Auguste.

Plus on avance et plus le récit se centre sur le personnage de Marie-Antoinette mais l’auteur n’en oublie pas pour autant la famille Sanson qui joue toujours un rôle important au plus haut niveau du royaume. Les exécutions sont donc encore bien présentes dans ce tome bien que moins détaillées que dans les précédents… et ce n’est pas plus mal car nous avons déjà eu droit à de beaux cours de torture. Mais bien entendu, tout ce qui se passe en France à cette époque prend quand même petit à petit le dessus sur le point de vue des exécuteurs qui reste tout de même le fil rouge. Heureusement, l'auteur fait toujours en sorte que le lecteur ne se désintéresse pas des Sanson et la fin du tome en témoigne avec un suspense insoutenable.

Ce qui est intéressant, c’est de voir que petit à petit, Charles-Henri perd de vue son idéal et se met à ressembler de plus en plus à son père finalement alors que sa sœur Marie-Josèphe, bien que n’ayant jamais été réticente à l’idée de tuer, va s’éloigner des principes de la famille. On sent qu’elle prend plaisir à faire son métier et cela en devient vraiment effrayant. D'ailleurs, sur certaines planches, elle apparaît les yeux noircis qui lui confèrent une allure de véritable démon.

A côté de cela, l’auteur utilise toujours autant les dessins métaphoriques pour exprimer des émotions ou encore décrire des situations. C’est toujours très bien vu et magnifiquement dessiné.

Shin'ichi SAKAMOTO continue à nous raconter cette période de l’histoire de France bien connue mais avec cette noirceur alliée à un côté poétique lié à sa manière de dessiner certaines scènes. Ce tome est relativement dense et aborde de nombreux aspects liés à l’arrivée de Marie-Antoinette, personnage incontournable. Fascinant et contemplatif.

En bref

Shin'ichi SAKAMOTO continue à nous raconter cette période de l’histoire de France bien connue mais avec cette noirceur alliée à un côté poétique lié à sa manière de dessiner certaines scènes. Ce tome est relativement dense et aborde de nombreux aspects liés à l’arrivée de Marie-Antoinette, personnage incontournable. Fascinant et contemplatif.

8
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (628)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Innocent
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)