4

Critique de Naruto #72

par Charlie One le sam. 5 nov. 2016 Staff

Rédiger une critique
Sait-on jamais, attention aux spoilers...

Ca y est. Kana s’est enfin décidé à commercialiser le 72e et dernier volume de son best-seller. Ce fut long et laborieux mais la grande guerre des shinobis est arrivée à sa fin, ne laissant à Masashi Kishimoto que l’ultime tâche de conclure l’histoire de l’équipe n°7 de Konoha.

Et quelle déception... Pas autant que cette guerre cela dit. Cette guerre qui s’est étirée en long, en large et en travers d’un bon tiers de la série. Cette guerre qui s’est perdue dans les méandres de la surenchère, ne prenant aucun risque scénaristique et n’ayant d’yeux que pour son personnage central. Cette guerre interminable ayant fait de Madara, Obito, puis à nouveau Madara et enfin, sortie de nulle part, Kaguya son ultime boss de fin. Cette guerre sans saveur, réutilisant les mêmes résistantes ficelles et ressassant encore et toujours le même discours sur l’amitié. Naruto n’a pas grandi en fait et c’est bien ça le drame.

Mais passons et revenons sur le dernier opus. Kaguya a été vaincue et Kishimoto doit conclure cette affligeante histoire de réincarnation cousue de fil blanc et pour cela nous offre, 45 tomes plus tard et avec quasiment 10 ans d’écart, le second duel d’anthologie opposant Naruto à Sasuke. ENFIN !!! Vous rendez-vous compte du temps qu’il a fallu attendre pour en arriver là ? Et pour ça… Parfois, je me demande s’il existe un scénario dans lequel je suis satisfait.

Si l’on met de côté les motivations foireuses de Sasuke, la réelle tragédie, c’est qu'au final son amitié avec Naruto… elle est tristement devenue inexistante ! Oui, sans aucun doute, dans la première partie de l’histoire, il y avait une amitié sur fond de rivalité. Mais celle-ci n’a pas été entretenue. Laissée à l’abandon même, de mon point de vue. Depuis que Sasuke s’est exilé de Konoha, les deux ex-comparses ont du se croiser une poignée de fois. Leur relation est restée en stase durant ces nombreuses années, Kishimoto n’ayant jamais su développer dignement leur attachement mutuel. Chacun a évolué de son côté tout en gardant l’autre dans un coin de sa tête, histoire de dire qu’il y avait toujours un lien qui les unissait.

Mais ça ne suffit pas. Beh oui, ça n'est pas crédible. Et en conséquence, leur bataille finale ne produit pas l'impact émotionnel déchirant que je souhaitais. L’investissement n’étant pas au niveau des premières années, tout simplement. C’est bien dessiné. C’est joli. Pour cela je n’ai rien à redire. Mais c’est atrocement automatique et fortement réchauffé. Pas de grands frissons.

Ouverture de la parenthèse. Pendant que j'y suis comment ne pas en profiter pour aussi lancer la pierre sur toute la communication faite autour de la série. Entre les projets de suites, des films et la venue du simultrad pour les impatients, comment voulez-vous ne rien connaitre de la conclusion ? COMMENT ?! Foutus spoilers… On m’a gâché mon plaisir et pas qu’un peu. Déjà que la lecture devenait compliquée. Fin de la parenthèse.

Quant à Sakura… pauvre Sakura. Elle possède une force herculéenne, est une prodige de la guérison et pourtant... la ninja au grand front est inlassablement réduite à n’être que l’amoureuse transie de Sasuke. Alors que leur relation a été mise en pause depuis un bon bout de temps, elle aussi soit dit en passant. Elle restera mon plus grand regret, tant l’attention qu’elle a reçue de la part de son créateur a été au mieux inégale et au pire insignifiante.

Vient le moment pour moi de conclure et d’aborder cet épilogue… convenu au possible. Happy-end sans suprise, tout le monde est heureux et tout le monde a pondu des mômes. Chacun d’entre eux héritant des traits physiques et psychologiques de leurs parents. L’apparition de la nouvelle génération boucle la boucle de manière paresseuse, faisant réapparaitre une dernière fois le cast secondaire de Naruto.

Il s'est pas foulé le père Kishimoto.

Et MALGRÉ TOUT CELA, je pense que j’achèterai et lirai Naruto Gaiden. Simplement parce que je suis un bon pigeon. Et parce que je reste nostalgique des premières années.

En conclusion, si je devais découper ma notation de la série, cela donnerait grossièrement :
Vol. 1-27 : 8/10
Vol. 28-48 : 7/10
Vol. 49-72 : 3,5/10

Vous l'aurez compris, ce fut un beau gâchis.

En bref

4
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Naruto
7
Naruto T.1

Naruto T.1

Lire la critique de Naruto T.1

6
Naruto T.2

Naruto T.2

Lire la critique de Naruto T.2

Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)