More than sex friends but less than lover. L'exemple typique du yaoi dont la couverture, alliée au résumé, a le don de piquer la curiosité. Pour, à l'arrivée, n'offrir que 3 histoires peu développées. J'ai comme l'impression de m'être fait avoir sur la marchandise.

La première donne son titre à ce recueil, mettant en scène Nanami, un étudiant aimant le sexe et qui a la chance de pouvoir se taper des jumeaux, Shôma et Kazuma. Malheureusement, le scénario qui aurait pu être coquin à souhait n'est pas exploité à son plein potentiel. Pour faire court, l'auteure essaie de trop en faire. 
Avec un unique chapitre, il n'y a pas vraiment de place pour développer quoique ce soit et il aurait mieux valu assumer et se lâcher sur une histoire purement érotique plutôt que de ressasser le gros cliché du mec "hétéro" qui s'est fait largué et qui tombe amoureux du cul du premier mec venu. Oui, c'est son cul qu'il veut, arrêtons de nous leurrer. Bref, je ne comprends pas. Les sentiments sont de trop et il est aisé de constater que sans dialogue, les scènes torrides sont bien plus réussies.

6/10

La seconde histoire, My Number One, est bien plus mignonne... si l'on occulte le délire uro dont on se demande ce qu'il fait là. C'est soft mais cela reste particulier d'être excité parce que son partenaire s'est pissé dessus. C'est dommage car globalement Aki et Ryûjirô sont attachants, à défaut d'être originaux. Le second chapitre qui est consacré à leur reconnection post-fac est par ailleurs le meilleur de ce oneshot.

7/10

Enfin, Amama Akatsuki nous propose une dernière short story sur un lycéen, Shinobu Odagiri qui devient l'esclave sexuel du beau gosse de la classe, Ryûchi Saiga. Pour le coup, on tombe en plein dans le ridicule avec une mise en scène dès plus bancales et une imagination très pauvre. C'est cliché et pas très bon.

3/10

En quelques mots, si l'histoire principale aurait dû se contenter de n'être qu'une histoire de cul, la seconde parvient à trouver un bon équilibre entre sexe et romantisme. Quant à la troisième, il vaut mieux tout simplement l'oublier.

Plus déçu que conquis, en somme.

En bref

5
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)