7

Critique de Mazinger Z #1

par Végéta69 le jeu. 12 janv. 2017 Staff

Rédiger une critique
Koji Kabuto (personnage présent plus tard dans Goldorak sous le nom d'Alcor dans la version française) est le petit-fils d'un célèbre savant. Quand le professeur Kabuto est mortellement blessé par les hommes du Docteur Hell, un mégalomane acharné à la conquête du monde, il révèle avant de mourir à son petit-fils qu'il a conçu un robot géant, Mazinger Z, capable d'arrêter les forces du Mal.

Dernier titre de la collection Gô Nagai de Black box éditions, Mazinger Z arrive enfin en France. C’est l’un des précurseurs des séries de mecha mais avant tout l’ancêtre de mangas comme Goldorak. Cela ne vous rappelle rien ? C’est tout simplement l’un des premiers animés à succès en France qui a ensuite donné naissance à ce phénomène qui perdure encore de nos jours (pour notre plus grand plaisir !). Ce n’est pas rien ! Cette première saison était donc très attendue par les fans. Ne tardons pas plus, c’est parti !

Le récit nous plonge dès les premières pages dans la vie quotidienne de Kôji. On nous présente son petit frère, son grand père et l’ambiance est plutôt joviale. A priori, rien d’anormal jusqu’au moment où on apprend que la famille est liée par un passé tragique avec la disparition des parents. Suite à un séisme, Kôji va découvrir le laboratoire de son grand-père qui était juste en dessous de son jardin. Ce dernier va lui révéler l’existence du robot Mazinger Z, une arme de destruction massive impressionnante capable de mettre en péril le monde entier. Malheureusement, le docteur va ensuite succomber de ses blessures laissant Kôji dans une profonde tristesse. Il est maintenant confronté à un dilemme. Avec ce robot, doit-il exercer le bien ou le mal, devenir le sauveur de ce monde ou son pire cauchemar ? Alors oui, nous sommes d’accord, c’est une vision très manichéenne des faits qu’on nous propose dans ce tome. Mais après tout, c’est une œuvre fondatrice du genre et le thème est savamment bien abordé.

Néanmoins, contrôler le Mazinger Z n’est pas si facile que cela et Kôji va rapidement s’en rendre compte. L’auteur nous montre le danger que peut représenter une telle machine. Aussi surprenant que cela puisse paraître, Gô Nagai allie dans son histoire scènes d’action, enjeu dramatique mais également aspect comique. Les faciès et les mimiques des personnages sont parfois hilarants. Et pourtant, en parallèle, on aborde les notions du mal, de l’humanité tout en établissant une critique du pouvoir. C’est une alchimie qui fonctionne plutôt bien et pour cette raison, on tire notre chapeau à l’auteur.

La seconde partie du tome permet d’approfondir le scénario. Car il est vrai, jusque-là, le récit se résumait plus à de simples scènes de destruction. Cependant, l’histoire s’étoffe peu à peu dans ce volume qui introduit de nouveaux personnages et un antagoniste assez atypique (et vous comprendrez vite pourquoi !). Le tout servi avec une bonne dose de révélations qui donne de la profondeur aux protagonistes.

La fin de cet opus va être riche en action avec un Mazinger Z qui regorge de bonnes surprises. Enfin, pour dire un dernier mot sur le dessin, sachez qu’il est à la hauteur de nos attentes. Un trait dynamique et précis diablement efficace. On se rend vraiment compte de la taille du robot, qui est juste hallucinante ! Les proportions sont bien réussies.

En bref

Mazinger Z s’offre donc une bonne entrée en matière. Avec ce récit, Gô Nagai nous démontre une fois de plus sa qualité de mise en scène tout en abordant d’excellente manière des thèmes fondateurs du genre Shonen. Kôji est un protagoniste attachant et c’est avec plaisir que nous suivrons la suite de ses aventures contre le docteur Hell. Il n’y a pas réellement de défaut majeur à relever si ce n’est le scénario qui reste à exploiter. On perçoit plus ce tome comme une longue introduction à l’univers Mazinger de Gô Nagai et on ne peut donc attendre que du très bon pour la suite !

7
Végéta69 Suivre Végéta69 Toutes ses critiques (93)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
10,90€
Boutique en ligne
10,90€
Boutique en ligne
10,90€
Boutique en ligne
10,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)