8

Critique de Viewfinder #8

par Niwo le dim. 26 févr. 2017 Staff

Rédiger une critique
Après avoir attendu plus de deux ans ce huitième tome, je suis heureux de dire qu'il est à la hauteur de mes attentes. Viewfinder est un Yaoi qui sait maintenir en haleine ses lecteurs, en nous proposant un scénario original et dynamique, des personnages charismatiques ainsi que des situations inattendues, mettant en danger les protagonistes. Ce huitième tome, bien que très peu porté sur l'explicite, est pour moi l'un des meilleurs de la série. Le tome précédent annonçait un nouvel « arc » et était donc plutôt lent. Alors que ce volume, lui, est empli d'action et de suspense comme on les aime tant depuis le début de la série. Akihito est toujours aussi effronté, et Asami toujours aussi badass. Nous suivons Akihito dans une nouvelle galère, qui lui vaudra une nouvelle fois d'être enlevé. Toujours par un homme, qui finit par lui faire des choses déplacées, bien entendu... Celui-ci se nomme Sudô, et déteste notre héros car il en est obsessionnellement jaloux, par amour pour Asami. Mais en fait, pourquoi est-ce qu'à chaque fois qu'il se fait enlever, on abuse de lui ? Pourquoi tous les hommes dans ce type de mangas sont gays, ou attirés par un homme ? Je trouve que ça décrédibilise un petit peu l’œuvre et c'est fort dommage. Par contre, il faut noter que depuis un ou deux tomes, les scènes explicites ne sont plus aussi « pornographiques » dans le sens où ça tournait toujours en viol. Maintenant, c'est sensuel, affectueux, on ressent beaucoup plus le lien entre Asami et Akihito, de ce fait, c'est visuellement plus agréable. Comme je l'ai dit, ce tome est beaucoup plus porté sur l'action que sur la relation entre nos personnages, ce qui permet de bien faire évoluer l'histoire dans son ensemble. Il est rare qu'après lecture d'un Yaoi, je sente que l'histoire ne tourne pas qu'autour des protagonistes, que l'univers tout entier est développé et réfléchi, et c'est le cas de Viewfinder. Ayano Yamane est très douée pour nous proposer des histoires originales qui sortent du cadre de « tranche-de-vie » très commun parmi les Yaoi. Ça s'est confirmé avec l'arrivée de « Crimson Spell » qui, lui, est un héroïc-fantasy, tout aussi passionnant que Viewfinder. Je n'ai rien contre les séries toutes tranquilles et adorables, mais parfois, je reste sur ma faim et j'aimerais voir un scénario un peu plus travaillé, avec une intrigue dont on se souvient des années après. Dans la suite du tome, Akihito et Asami sont mis en danger par les complices de Sudô, du fait qu'il leur doive encore de la marchandise. Notre couple tente de s'échapper du bâtiment par les airs mais tombe sur celui qui est derrière tout ça, qui tente de négocier avec Asami, en vain. « Vous auriez dû réfléchir avant de toucher à mes affaires ! ». On aurait pu avoir peur qu'un des protagonistes décède ou soit blessé, mais sincèrement, vu le nombre de fois où ça leur est arrivé, à la fin on sait que dans tous les cas ils s'en sortiront... Car contrairement aux Seinen ou même Shônen où l'auteur peut « tuer » certains personnages, dans un Yaoi où toute l'histoire porte sur un seul couple, cela semble compliqué. Dommage. J'aimerais également ajouter que la pâte graphique de Yamane est juste sublime, nous offrant des pages d'une précision inégalée, avec des personnages tous plus beaux les uns que les autres. Accompagné de ce tome, nous avons eu droit à un petit livret collector avec une histoire bonus. Asami et Akihito fêtent le jour des enfants, en allant au casino, dans un hôtel... De quoi faire plaisir aux plus pervers(es). Ce genre de petit plus ne me gêne pas du tout, même si effectivement il n'apporte rien à l'histoire. Ce qui me gêne un peu plus, c'est que de ce fait, le prix augmente de 1€... Pour 18 pages.

En bref

Meilleur tome de la série à mes yeux, avec beaucoup d'action et de suspense, il tient le lecteur en haleine du début à la fin. Beaucoup plus sensuel que les précédents, les protagonistes assument bien plus leurs sentiments, ce qui augmente le charme de la série en général. Avec, bien évidemment, des dessins toujours aussi agréables qui constituent réellement un argument de choix pour commencer ou continuer la série. De l'intrigue, de bons personnages, des scènes explicites et un graphisme sans égal... N'hésitez plus !

8
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (371)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Viewfinder
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)