7

Critique de Overlord #2

par Végéta69 le lun. 20 mars 2017 Staff

Rédiger une critique

Le premier volume d’Overlord nous ouvrait les portes d’un jeu virtuel riche avec un protagoniste très charismatique. Cependant, il manquait encore un véritable antagoniste à l’histoire. Qu’en est-il dans ce second opus ? Nous allons le voir tout de suite !

Dès les premières pages, notre protagoniste se prête toujours à l’exploration de ce jeu qui paraît sans limites. Le lecteur a la sensation de n’avoir encore rien vu. L’univers d’Overlord semble si vaste, si étendu qu’on s’y perdrait presque. Comme dans le tome précédent, l’humour prend une place très importante dans la série. Certains PNJ ont un caractère déjanté et il n’est pas simple pour Momonga de mettre de l’ordre dans ses rangs. Notre protagoniste souhaite imposer son pouvoir dans Yggdrasil et il le fait savoir. Cependant, il ne va pas s’amuser à tout détruire et à éliminer tout le monde. Bien au contraire, il va plutôt aider les PNJ pour accomplir une quête par exemple. Vous vous en doutez, Momonga ne va pas avoir de grosses difficultés à atteindre ses objectifs. Il a presque la puissance d’un Dieu, d’un administrateur.

Le récit repose sur des principes de base du MMORPG mais qui restent efficaces. Ainsi, il n’est pas rare de croiser des gobelins, d’utiliser des potions ou des sorts dans Yggdrasil. Il plaira sans nul doute aux fans du genre. Le rythme du récit est assez calme dans cet opus et on avance progressivement. La seconde partie du tome va être bien plus riche en action avec l’apparition d’un antagoniste qui va ajouter du piment à l’intrigue. Momonga va devoir se mesurer à quelques adversaires avec l’aide de nouveaux équipiers. Il est toujours difficile pour notre protagoniste d’être le seul joueur du jeu et il a encore du mal à partager de bons moments avec les PNJ. Pour l’instant, il s’impose plus comme un modèle à suivre, comme un héros qui guide les siens. Cependant, Momonga va avoir quelques mésaventures en fin de tome et le récit prend même des allures d’enquête. Mais rien ne semble inquiéter notre nécromancien qui est toujours aussi sûr de lui. On commence à s’attacher à ce personnage mégalo qui porte véritablement la série pour le moment. Nous n’avons toujours aucune trace des autres joueurs. Cela peut être frustrant pour le lecteur d’autant plus que le tome est finalement assez court. On espère avoir quelques indications sur l’avenir qui a été réservé aux anciens camarades de Momonga.

Pour les fans de la première heure, notez qu’une interview entre l’auteur du roman d’Overlord et le scénariste du manga est disponible à la fin du tome. Attention au spoil si vous n’êtes pas à jour dans l’animé !

En bref

Ce second volume d’Overlord satisfera le lecteur avec un univers et des personnages qui commencent à être très bien exploités. On se prête volontiers à l’exploration de ce jeu vidéo qui demeure pour l’instant très classique dans sa construction. Cependant, ce n’est pas pour autant que l’on s’ennuie car le récit reste efficace et l’arrivée d’un antagoniste de taille annonce du très bon pour la suite. Le seul petit bémol, c’est que nous n’avons encore aucun indice sur les camarades de Momonga. Nous espérons en savoir davantage dans le troisième opus !

7
Végéta69 Suivre Végéta69 Toutes ses critiques (93)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Overlord
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)