7

Critique de Pygmalion #1

par Végéta69 le mer. 31 mai 2017 Staff

Rédiger une critique

Le lycéen Keigo Ayahara et son petit frère Makoto sont invités à un festival de mascottes à Osaka. Ce même festival se déroule dans tout le pays. Keigo, peu à l’aise avec ces personnages veut faire plaisir à Makoto, mais au moment où une surprise doit être annoncée, les mascottes se mettent à pourchasser et à massacrer les gens. Keigo et son amie Ako parviennent à s’enfuir, mais malheureusement Makoto est tué… pour renaître aussitôt tel un hybride humain / mascotte. On va apprendre que ce carnage est le résultat du projet scientifique "PYGMALION" qui a mal tourné. On ne peut tuer les mascottes appelées "Galatea" avec de simples balles et il semble que le père de Keigo et Makoto, jusqu’ici disparu, soit l’un des instigateurs de ce projet.

A priori, ce premier opus de Pygmalion a tout pour intriguer le lecteur. A-t-on affaire à un simple et pur massacre ou le scénario vaut-il le coup d’œil ? Nous allons le voir tout de suite !

Dès les premières pages, l’auteur nous plonge dans une ambiance festive et le lieu est très propice à la joie et à la bonne humeur. On nous présente les premiers personnages qui étudient, pour la plupart, encore au lycée. Oui, nous avons encore affaire à des lycéens, tout ce qu’il y a de plus classique et stéréotypés. N’établissons pas de jugement trop hâtif, l’histoire vient tout juste de commencer.

Le récit ne va pas traîner en longueur et le rythme s’accélère progressivement. En effet, les mascottes ne vont pas tarder à se manifester et vont tout simplement se livrer à un pur massacre des citoyens présents sur les lieux. Alors oui, le contexte peut paraître vu et revu à savoir une apparition soudaine de monstres qui massacrent tout le monde sans raison et on entre rapidement dans un registre apocalyptique. Néanmoins, les mascottes apportent une certaine originalité à la série. Elles ont une apparence plutôt mignonne alors qu’elles sont en train de déchiqueter les personnes dans la foule. Cela rend les scènes glauques et très perturbantes pour le lecteur. Même si certaines mascottes ne vont pas tarder à prendre une apparence horrifique. Les scènes d’horreur sont bien retranscrites et plairont sans nul doute aux fans du genre. Malgré un chara-design relativement simpliste, Chihiro WATANABE se surpasse pour dessiner ce genre de scènes.

Tout va très vite dans ce tome et on assiste à beaucoup d’action. L’intensité est croissante et la narration est survitaminée. D’autant plus que les scènes sont particulièrement dynamiques et le mangaka parvient à surprendre son lecteur. Néanmoins, cela reste pour le moment un véritable défouloir. Heureusement, le scénario va se peaufiner avec la seconde partie du tome.  

L’antagoniste de l’histoire est intéressant, charismatique et entretient beaucoup de mystères. Quelles sont ses motivations ? Ses objectifs ? Ces questions suscitent un vif intérêt chez le public. Certains passages dénoncent le comportement de l’homme qui ne pense qu’à son instinct de survie et délaisse alors les autres quand la situation lui est défavorable.

Certains apprécieront tout particulièrement l’attention portée à Keigo et Makoto dans ce tome avec la présence de plusieurs flash-back très utiles. On s’attache davantage à ces deux protagonistes. Au fil du tome, nous allons en savoir un peu plus sur les mascottes et leurs aspirations. Le lecteur est happé par le récit et le mangaka nous fait vivre un véritable ascenseur émotionnel. On passe de l’espoir au tragique en un rien de temps. Chihiro WATANABE fait également appel à la mythologie dans ce tome avec le fameux projet Pygmalion et développe un aspect politique intéressant.

Le final de ce tome est tout simplement tonitruant et l’auteur nous fait une énorme révélation qui va placer nos protagonistes au centre du mystère des mascottes. Un tour de passe-passe bien trouvé. Chapeau !

En bref

Pygmalion est parvenu à se créer sa propre identité et à prouver son originalité dans ce premier tome. Malgré un synopsis qui paraissait très classique (scénario où des monstres massacrent absolument tout le monde sans raison), Chihiro WATANABE a su construire un scénario intriguant, très rythmé et avec des scènes d’horreur particulièrement bien réalisées. C’est glauque mais très plaisant à lire ! Mêmes les protagonistes, qui semblaient très stéréotypés au départ, sont bien développés dans cet opus. Et la révélation en toute fin de tome donne clairement envie de lire la suite. On espère juste que le scénario ne va pas s’essouffler au fil des tomes.

7
Positif

Originalité des mascottes

scènes d'horreur qui plairont aux fans du genre

tome très bien rythmé

Scénario intriguant

Antagoniste efficace

Révélation fin de tome

Negatif

impression de déjà-vu (monstres qui massacrent tout le monde sans raison)

première partie du tome assez classique

Végéta69 Suivre Végéta69 Toutes ses critiques (93)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Pygmalion
0
Pygmalion T.3

Pygmalion T.3

Lire la critique de Pygmalion T.3

Boutique en ligne
12,25€
Boutique en ligne
12,25€
Boutique en ligne
12,25€
Boutique en ligne
12,25€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)