7

Critique de Black Stone #1

par damss le dim. 25 mars 2012 Staff

Rédiger une critique
Belle petite surprise que cette nouvelle série introduite d’une très belle façon par une couverture qui invite le lecteur à plonger dans cet univers.
La quatrième de couverture contient ces simples mots « La magie engendre l’ambition. L’ambition engendre les ténèbres. » Difficile de mieux résumer cet album.
En effet, tout commence autour d’un trio d’artistes, Jenny, Nelson et Jean-Jacques, qui tentent tant bien que mal de survivre en proposant des tours. Mais Paris est devenu difficile et c’est à Londres que se lancera le duo composé du couple, délaissant le troisième compère, Jean-Jacques à son sort. Là, un incident va venir tout bousculer… Un enfant disparaît on ne sait où et une mystérieuse pierre confère à Nelson le pouvoir de faire de la magie. Jenny, quant à elle, se retrouve en prison pour supporter seule la peine d’avoir fait disparaître un enfant. Jean-Jacques arrive à Londres peu après ce malheureux accident.
Ce sont les destins des trois personnages que nous allons suivre dans une histoire des plus atypiques.

Le scénariste ne se sert de la magie que comme un outil, un décor de fond pour traiter des relations humaines et de ce que le pouvoir peut entraîner chez l’Homme, comment il peut le transformer… Une vision assez noire et tragique pour ce premier album qui montre le changement de visage de Nelson au fil des pages. Ce nouveau pouvoir lui offre de multiples possibilités et ce sont, entre autres choses, ses choix que le lecteur est invité à suivre…

L’album est bien rythmé. Il permet d’introduire les différents personnages, mais aussi les décors et l’intrigue qui reste tout de même ancrée autour de cette pierre bizarre et sur la mystérieuse disparition du petit garçon… Tous les ingrédients se mélangent bien pour éveiller la curiosité du lecteur, tant sur la partie un peu mystérieuse et fantastique, amenée par la pierre, que la partie impliquant les relations humaines et les chemins que peuvent faire prendre un gain soudain de pouvoir.

Les dessins sont bien réussis, on sent le dessinateur autant à l’aise sur les visages que sur les décors avec le vieux Paris ou encore le vieux Londres. La colorisation s’accorde bien aux dessins et va même jusqu’à les sublimer comme pour cette superbe clairière ensoleillée.

Un très bon premier tome dont le scénario original se détache un peu des sorties habituelles… C’est avec une certaine impatience que j’attends de lire la suite, car les auteurs ont lancé quelques pistes encore trop peu détaillées pour savoir dans quelle direction ils comptent nous transporter…

En bref

7
damss Suivre damss Toutes ses critiques (790)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
13,90€
Boutique en ligne
13,90€
Boutique en ligne
13,90€
Boutique en ligne
13,90€
Laissez un commentaire