9

Critique de Siorn #1

par damss le sam. 3 nov. 2012 Staff

Rédiger une critique
Siorn fait partie de ces séries où dès les premières pages, on pense savoir ce qu’on va lire et qui pourtant arrive à nous surprendre et nous séduire.
On découvre un homme, Siorn, chef d’un clan de barbares en fuite après avoir dérobé une grosse quantité de diamants à une puissante souveraine pour aider son peuple à gagner une guerre… Mais la course-poursuite prend rapidement fin dès qu’une jeune guerrière du nom d’Hébryn s’en mêle, ne laissant aucune échappatoire à notre fuyard. Ce dernier va être par la suite empoisonné avec une mission à remplir pour pouvoir avoir une chance de recevoir l’antidote.
Ainsi commence les aventures de ce fier et brave guerrier qui va s’avérer plus aguerri qu’on aurait pu le penser. Hébryn va partir avec lui afin de s’enquérir du succès de sa mission.

Le scénario est très vite prenant. On suit cet homme sans rien connaître de lui si ce n’est qu’il est maintenant condamné à remplir sa mission ou à mourir. Désormais plus maître de son destin, on suit les pas d’un guerrier dont la volonté et le courage ne faiblissent à aucun moment. Les rebondissements sont très nombreux et rythment de façon magistrale ce premier album, ne laissant aucun temps mort et réservant un grand nombre de surprises au lecteur.
L’histoire est bien ficelée et ce premier opus remporte grandement son challenge, celui d’éveiller la curiosité et de susciter l’envie de lire la suite. Les dernières pages laissent entrevoir un second et dernier tome qui devrait se terminer dans la guerre et le sang.

Côté dessin, il faut dire que la couverture est plus qu’accrocheuse, c’est une invitation à suivre ce guerrier dans un périple qui paraît sans issues. L’intérieur diffère un peu, notamment sur la colorisation, beaucoup plus sombre mais qui colle parfaitement à l’ambiance de ce début de diptyque. Rien à dire sur les dessins, les scènes d’actions et de combats, très nombreuses, sont bien rendues avec ses hectolitres de sang en prime.

Un très bon début de diptyque dont il n’y a plus qu’à espérer une suite et fin qui en soit digne.

En bref

Siorn fait partie de ces séries où dès les premières pages, on pense savoir ce qu’on va lire et qui pourtant arrive à nous surprendre et nous séduire. De nombreux rebondissements et de belles surprises, un grand nombre de combat bien rendus par le dessin, et le tout pour une histoire en seulement deux albums, que demander de plus ?

9
damss Suivre damss Toutes ses critiques (790)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Laissez un commentaire