9

Critique de Pierre Tombal #29

par Auray le jeu. 6 juin 2013 Staff

Rédiger une critique
Que vois-je chez mon libraire préféré, une édition Dupuis avec une couverture souple amovible, tiens c’est Noël, ah non c’est pour un anniversaire, et le très attirant habit pour l’occasion de Pierre Tombal, trente ans, attire le regard.

Avec cette première édition et surtout au même prix pour ce type de format, pas moins de 16 pages de plus mettant à l’honneur le petit fossoyeur. Des esquisses en grande pompe, prenant toute la page aux côtés de Spirou le septuagénaire, Astérix, Bobo, ou bien des aquarelles aux thèmes variés pour des évènements antérieurs ; cela vaut le détour, c’est certain.
Ce vingt-neuvième tome porte les jeux de mots « des os et des bas » et rien que cette trouvaille marque un joli pied-de-nez, on retrouve certainement derrière, le génialissime scénariste Cauvin qui a de nouveau crié eurêka allongé sur son canapé (voir pauvre Lampil).
Il est vrai que j’adore ce genre de bande dessinée, car on est sûr de ne pas trouver de mauvaises surprises malgré une recette inchangée, mais toujours avec des petits indices adorables, comme des gags ancrés dans l’air du temps, voir à la page treize, au sujet des rencontres par le biais d’internet par exemple, ou page trente-six, par rapport aux procès à outrance…
L’humour noir a une petite touche finale que je ne connaissais pas encore (mon dernier Pierre Tombal lu date, mais je voulais une part de gâteau !) à travers la liste des morts enterrés dans ce volume, vraiment très sympa (si, si) à repérer en revenant en arrière, et de rechercher les inspirations diverses des noms de ces derniers.
A noter encore une fois le beau travail du studio Cerise au niveau des couleurs, parfois noir ou maussade à travers les nombreuses soirées qui se déroulent sous nos yeux, le résultat est toujours pertinent et donne l’ambiance. Du coup, les dessins de monsieur Hardy sont mis en valeur.

Un petit prix pour plus de contenu et une valeur sûre de rire du quotidien d’un fossoyeur célibataire, nouveau trentenaire au grand cœur. Arrêtez-vous, il y a là une âme intéressante… mais attention à la mort jalouse qui rôde !
On souhaite encore plein de vie à tous ceux qui participent depuis le début à si bien nous divertir du quotidien : bon anniversaire Pierre!

En bref

9
Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (412)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Pierre Tombal
Boutique en ligne
10,95€
Boutique en ligne
10,95€
Boutique en ligne
10,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)