6

Critique de Les souliers rouges #2

par vedge le jeu. 23 avril 2015 Staff

Rédiger une critique
Ce diptyque nous raconte l’histoire d’un jeune homme insouciant, vivotant de chasse et de pêche dans ses côtes d’Armor natales, durant la seconde guerre mondiale.
Il rencontre un jeune exilé russe et un échange de connaissances se créé entre ces deux hommes.
La réalité de la guerre finie par les rattraper dans son abominable cruauté.
Si les protagonistes sont lâches, tortionnaires, inhumains, le dessin lui, en douceurs de lavis et d’aquarelles, propose une vision confondante de la nature et de l’environnement, que la noirceur du sang, des tortures et des larmes ne peuvent que temporairement assombrir.
C’est un beau récit initiatique où les évènements font grandir, où face au déchaînement de violence, le rêve permet de s’en sortir, où la droiture mène à la mort, puis à l’éternité de la mémoire, voire de la réincarnation.
Un diptyque apprenant qui pose, à travers Georges, la bonne question : « pourquoi l’homme attend-il toujours de côtoyer la mort pour mesurer le bonheur simple d’être en vie ? »

En bref

6
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2184)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Les souliers rouges
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)