7

Critique de Horlemonde

par ginevra le ven. 11 déc. 2015 Staff

Rédiger une critique
Cette adaptation de romans de Julia Verlanger (ou Gilles Thomas, pseudonymes d’Héliane TaIeb) nous plonge dans le monde d’Almagiel qui est sur le point de voter son adhésion à la Confrérie des mondes habités. Un des meilleurs agents, Marcé, est envoyé en ambassadeur sur la planète. Certains diront space-opéra, d’autres SF d’aventures, d’autres encore fantasy-SF… Personnellement, je n’aime pas les classements donc je dirai SF ! Grace à cette BD adaptée par Patrick Galliano, je découvre Julia Verlanger/Gilles Thomas. C’est un thème de SF plus que classique : l’humanité s’est éparpillée sur des milliers de mondes, il y a plus de mille ans, et les conditions locales ont générées de nouvelles formes de civilisations de la plus primitive ou barbare à la plus avancée. La Confrérie des mondes habités envoie des agents dans tout l’Univers pour chercher ces ilots habités et déterminer s’ils peuvent la rejoindre. Cela rappelle aussi Point Central dans les aventures de Valérian et Laureline. Sauf que, dans Horlemonde, il semble pas y avoir de non-humains. Les graphismes de Cédric Peyravernay, puis de Bazal créent un monde cohérent (mais pas un lieu de villégiature) avec le soutien d’une belle colorisation. La postface de Claude Ecken est très intéressante, même si, à mon avis, il a quelques lacunes dans "Le cycle de l’Ekumen" d’Ursula Le Guin (une de mes auteurs de SF préférés). Au final, un bon diptyque pour les amateurs de SF.

En bref

7
ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2114)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Horlemonde
Boutique en ligne
33,99€
Boutique en ligne
33,99€
Boutique en ligne
33,99€
Boutique en ligne
33,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)