7

Critique de Nains #9

par ginevra le sam. 16 déc. 2017 Staff

Rédiger une critique
Cette histoire concerne Dröh, fils d'Oösram (tome 4). Après 7 ans passé loin de chez lui, il retourne voir sa famille. Mais il n'y est plus vraiment à sa place et il repart. En travaillant sur le chantier d'une route à travers le pays des orcs, il défie une fois de trop l'ordre du Bouclier. Mais cela lui permettra de rencontrer une prêtresse orc qui lui fera découvrir qui il est vraiment. Au départ, je n'avais pas accroché à cet album que j'avais trouvé trop bavard. Mais, en le relisant, je lui ai trouvé des qualités surtout à partir du moment où Dröh côtoie les orcs. Nicolas Jarry a créé avec Kria un personnage féminin d'une formidable humanité (oui, je sais, cela fait bizarre pour une orc) et d'une intelligence supérieure à la moyenne de tous les nains et orcs réunis. Jean-Paul Bordier a magistralement créé la vallée orc avec des sculptures montrant une civilisation plus raffinée qu'on pourrait le croire. Malgré ses dents pointues, Kria est belle. Il y a un petit côté mystique dans cet album avec l'initiation aux rites orcs que doit subir Dröh pour combattre le khan. Avec pour conclusion que toutes les races sont proches et que la violence est en chacun des habitants d'Arran. Qu'il soit nain, orc, humain ou elfe, chaque combattant est persuadé qu'il œuvre pour le bien de sa race en tuant le maximum de membres des autres races. Au final, un album qui ouvre des pistes de réflexion…

En bref

7
ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2067)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Nains
6
Nains T.19

Nains T.19 Staff

Lire la critique de Nains T.19

Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)