8

Critique de Superior #1

par Jeje-99 le lun. 23 avril 2012 Staff

Rédiger une critique
Simon Pooni est un jeune garçon atteint de sclérose en plaques qui le prive d’une grande partie de ses loisirs et de la plupart des personnes qu’il considérait comme ses amis. Tout change le jour où un singe astronaute apparaît dans sa chambre…

Derrière une entrée en matière assez classique, peu recherchée voire ridicule, Mark Millar nous conte sa propre version de la naissance d’un super héros, Superior. Cet être, librement inspiré de Superman, en est un véritable hommage à son âge d’or. Millar continue ici dans la même voie que Kick Ass ou Nemesis, à savoir les héros et le pouvoir encrés dans le monde réel, mais aussi dans celle du lecteur qui s'identifie au héros. Pour ce titre, il joue en grande partie sur l’émotion, nous montrant un jeune homme d’abord prisonnier puis sa délivrance.

C’est un Leinil Yu à son meilleur niveau qui nous livre ici des dessins réalistes, auxquels on peut ajouter le choix des angles de vue, la mise en scène et le découpage dynamique de l’action qui nous donne l’impression d’être devant un film. Par son biais, on se retrouve totalement aspiré par le récit.

Pour la fin de ce volume, Millar ne finit pas de nous surprendre, après avoir fait une ode aux super-héros, le voilà parti à l’opposé. La curiosité est mise à rude épreuve concernant ce second volume !

Côté édition, nous sommes dans la ligné du reste de la gamme 100%, couverture souple et papier glacé de bonne facture.

En bref, ce volume est une belle surprise, après un Nemesis décevant, Superior est clairement un titre à ne pas louper ! Nul doute qu’on risque de le retrouver sur nos écrans d’ici quelques années…

En bref

8
Jeje-99 Suivre Jeje-99 Toutes ses critiques (147)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Superior
6
Superior T.2

Superior T.2 Staff

Lire la critique de Superior T.2

Boutique en ligne
13,00€
Boutique en ligne
13,00€
Boutique en ligne
13,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)