8

Critique de Justice League - La Tour de Babel

par Blackiruah le lun. 17 sept. 2012 Staff

Rédiger une critique
Culturellement, nous connaissions moins les récits de la Justice League of America (le pendant des Avengers chez DC). Nous découvrons donc le premier volume d’Urban Comics de cette franchise qui réédite le récit « La tour de Babel ».

La JLA se retrouve attaquée par Rhas’Hal Ghul. Mais ce dernier emploie des méthodes qui se révèlent être étrangement adaptées et efficaces. Très vite, nous allons comprendre pourquoi l’assassin connaît toutes les faiblesses des héros de la ligue, raisons qui vont créer des frictions au sein-même de la JLA.

Il faut reconnaître qu’Urban a eu du flair en rééditant cet arc des JLA (la première version fut éditée par SEMIC) car on a le droit à un récit très prenant. Mark Waid nous décrit un Batman paranoïaque à l’extrême qui le pousse à se méfier de ses camarades au point d’aller jusqu’à l’inexcusable. A travers ce récit, le scénariste nous pose une question : doit-on se méfier des héros, bien qu’ils défendent sans répit notre planète ? Le scénariste y répond en donnant deux réponses diamétralement opposées sans toutefois trancher complètement vers une réponse claire. Ajoutons aussi l’action omniprésente qui permet de ne jamais s’ennuyer durant la lecture de cet album avec une conclusion très intéressante.

Howard Porter, chargé de l’illustration, met correctement en scène ce récit. Mais les traits épais peuvent déranger au début, tant le rendu non réaliste est en opposition avec le ton du scénario, effet accentué par le choix d’une palette de couleurs flashies. Toutefois, on finit par s’y habituer et ce style apporte même un peu de légèreté à cette histoire. Cela dit, on peut aussi regretter que le graphisme ne soit pas plus sombre et photo-réaliste : ces éléments auraient pu apporter un réel plus.

Côté édition, on a le droit à une édition père noël où Urban nous gâte, encore une fois, avec un volume aux petits oignons : la présentation du récit est soignée ; un chapitre bonus est présent en fin de volume et des fiches sur les personnages à la fin de chaque chapitre ; et enfin, une présentation des différentes équipes de JLA qui ont existées : très plaisant. Et pour finir en beauté, le volume est vendu avec le DVD et le Blu-ray du film DOOM. Seul point négatif à signaler : le choix d’un papier qui absorbe les couleurs, il aurait été judicieux de choisir du papier glacé.

Ce premier tome de JLA édité par Urban procure donc de bons moments de lecture. Le récit est poignant et nous fait face à une situation peu commune qui rend le scénario unique. Un tome que je conseillerai à tout le monde, même aux débutants, qui, avec ce volume, découvrira une facette de l’équipe la plus puissante de l’univers de DC.

En bref

8
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (478)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Justice League - La Tour de Babel
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Laissez un commentaire